Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA, Rio de Janeiro 06

Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA, Rio de Janeiro 06

2 novembre - 12 novembre

Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA 2006

Premier objectif atteint pour le Brésil (10:6)

On s'y attendait. Le Brésil, un des grands favoris de cette Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA, a ponctué sa campagne dans le Groupe A d'une nouvelle victoire. Dans ce match contre les Etats-Unis, les hommes d'Alexandre Soares se sont imposés sur le score de 10:6, sans réellement forcer leur talent. Pour les Américains, il est l'heure de plier bagage.

Malgré cette victoire, Soares n'est pas totalement satisfait de ses joueurs. "Je leur ai dit de faire attention, car ils manquent parfois de concentration. Ç'a été le cas à plusieurs reprises, ce qui a permis aux Américains de revenir au score. Je crois que cela est dû à deux choses : non seulement nous étions presque qualifiés, mais en plus nous voulions éviter les blessures. Il faudra gommer cela en quarts de finale, car à partir de là, chaque match sera décisif", a déclaré l'entraîneur auriverde.

Le meilleur joueur du match a été sans aucun doute Benjamín, qui a fait la différence à lui seul. Grâce à son registre technique époustouflant, il a complètement désorienté la défense nord-américaine. Talonnades, feintes, acrobaties, le tout couronné de trois buts : le numéro 10 brésilien écœure les hommes de Roberto Ceciliano, qui résistent pourtant bien en première période. La marque au moment du premier intervalle est de 6:3 pour les locaux.

"Nous ne nous attendions pas à inscrire autant de buts dans le premier tiers-temps. Cela a donné une physionomie particulière à la rencontre. C'est peut-être pour cette raison que nous nous sommes relâchés. Mais avec le soutien du public, nous avons retrouvé notre concentration et avons continué de marquer", a résumé l'auteur du hat-trick après le coup de sifflet final.

Au fil des minutes, et avec un vent de plus en plus fort, les différences entre les deux équipes s'accentuent. Cela se ressent surtout au niveau de la qualité technique et de la motivation. Les Etats-Unis défendent mieux, mais manquent de percussion à l'avant. Face au Brésil, cela coûte cher. Lorsque retentit la sonnerie indiquant la fin du deuxième tiers-temps, les Sud-américains mènent 9-5. Les buts sont signés Bruno, Junior Negão et Burú.

Contrairement à ce que pourrait laisser penser le résultat, les Brésiliens sont moins éclatants que lors de leurs deux matches précédents. Probablement un peu trop conscients de leur supériorité technique, ils laissent l'initiative aux Etats-Unis, qui en profitent pour mettre le gardien Pierre à contribution. Le score de l'ultime période est de 1:1. Logique, mais insuffisant pour combler l'écart creusé par la Seleção au cours des deux premiers tiers-temps. Les joueurs de Soares l'emportent 10:6 et se qualifient pour les quarts de finale, où ils rencontreront le deuxième du Groupe B. Dans le camp adverse, on retiendra la jolie prestation de Raphael Xexeo. Les Boys rentrent chez eux, mais ils pourront se consoler en se disant que personne, dans ce tournoi, n'a fait trembler les filets brésiliens autant de fois qu'eux.

"J'ai grandi à Copacabana. J'avais donc quelques idées quant à la manière de les gêner ce matin. Mais les Brésiliens restent les Brésiliens. Si vous les laissez s'échapper au tableau d'affichage, vous n'avez quasiment aucune chance de les rattraper. Cela dit, je suis satisfait, car dans l'ensemble, nous avons fait un bon match", a expliqué Ceciliano en conférence de presse.

Arbitres : Joao Almeida (POR), Fabio Polito (ITA), Francisco Sarmiento (ESP)

Explorer le sujet