Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA, Rio de Janeiro 06

Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA, Rio de Janeiro 06

2 novembre - 12 novembre

Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA 2006

Soulier et Ballon d'or : Madjer rafle la mise

Il va bien falloir s'y habituer. Tant que Madjer sera en activité, les autres joueurs devront se faire à l'idée de se contenter de la deuxième place. C'est la conclusion que l'on peut tirer de cérémonie de remise des récompenses individuelles, organisée au terme de la grande finale de ce dimanche. En effet, tout comme en 2005, le Portugais s'est vu remettre les prix de Ballon d'or adidas et de Soulier d'or adidas, distinguant respectivement le meilleur joueur et le buteur le plus prolifique de la Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA 2006.

Pour l'anecdote, citons les deuxième et troisième places de Benjamín et Bruno, tous deux Brésiliens, dans les deux catégories. La France, de son côté, pourra se consoler d'avoir perdu sa couronne, en ramenant à la maison le prix du Fair Play.

Ballons d'or, d'argent et de bronze adidas, décernés aux meilleurs joueurs de l'épreuveBallon d'or : Madjer (POR)
Ballon d'argent : Benjamín (BRE)
Ballon de bronze : Bruno (BRE)

En fin de journée, il a été demandé aux membres de la presse spécialisée de donner leur avis sur la question. Avec ses frappes acrobatiques et son incroyable facilité devant les buts adverses, c'est encore Madjer qui a fait l'unanimité. "Ces distinctions personnelles sont très importantes. Je vais tacher de rester à ce niveau pour continuer d'atteindre les objectifs que je me fixe. Cependant, j'échangerai volontiers tous ces prix contre un titre collectif", a-t-il déclaré.

L'attaquant portugais a devancé au classement deux Brésiliens, Benjamín et Bruno. Incroyablement mobile sur le sable, le petit numéro 10 a donné le tournis à toutes les défenses du tournoi. Précis, élégant et toujours tourné vers les cages adverses, il a apporté un écot de buts considérable à son équipe, décrochant même une seconde récompense. Son compatriote Bruno évolue dans un autre registre, lui qui ne jure que par la puissance et la combativité, mais cela ne l'empêche ni de briller ni de marquer, bien au contraire. Ces deux joueurs ont offert beaucoup de joies à la formation auriverde. Souliers d'or, d'argent et de bronze pour les meilleurs buteurs de l'épreuveSoulier d'or : Madjer (POR) - 21 buts

Soulier d'argent : Benjamín (BRE) - 12 buts

Soulier de bronze : Bruno (BRE) - 10 buts

Tout comme en 2005, Madjer a ébloui tous les observateurs par son impressionnante capacité à faire trembler les filets. De la tête, du gauche ou dans les airs, le numéro 7 ibère a prouvé qu'il est toujours possible de progresser, même quand on évolue déjà au plus haut niveau. Le canonnier a inscrit 21 buts, 9 de plus que l'an dernier, remportant le Soulier d'or avec beaucoup d'autorité.

"Même si ça peut paraître banal, je tiens à dire que ce prix appartient à toute l'équipe. Tout seul, je ne marquerais certainement pas autant de buts. C'est pourquoi j'ai envie de les remercier eux avant tout le monde", a déclaré le joueur, toujours aussi humble.

Mince, un brin dégingandé, Madjer a trompé la vigilance du gardien adverse lors des six matches disputés par son pays. Le premier tour lui a permis de signer non moins de 12 réalisations, dont 6 lors du deuxième match, face au Cameroun.

En quarts de finale, face à Bahreïn, il s'est mis en confiance pour la demi-finale contre le Brésil en marquant à trois reprises. Cette rencontre cruciale allait encore lui permettre de briller, en particulier lors d'un premier tiers-temps où il allait inscrire trois buts, mais son efficacité n'allait pas suffire à faire triompher ses couleurs. "Ç'a été mon meilleur match du tournoi. Je vais chercher à rééditer mes performances, mais je peux vous assurer que j'échangerais volontiers toutes ces distinctions personnelles contre un titre avec l'équipe", a-t-il ajouté. Il a encore donné le meilleur de lui-même face à la France, dans la finale pour la 3ème place, mais le Portugal a dû se contenter de la médaille en chocolat.

L'argent et le bronze sont allés à des Brésiliens, Benjamín et Bruno, auteurs ensemble de 22 buts qui ont contribué à la conquête du titre mondial. La France couronnée pour son Fair PlayCertes, les Bleus peuvent être déçus d'avoir perdu la couronne conquise en 2005, mais ils ont fait étalage de leur bon esprit en décrochant le prix du Fair Play de la FIFA.

Dans chaque compétition, la FIFA récompense l'équipe ayant affiché le meilleur comportement tout au long de la compétition. Aujourd'hui, ce prix revient aux pupilles d'Eric Cantona. En plus du trophée, des médailles et du diplôme, l'équipe reçoit de l'équipement sportif pour une valeur de USD 10 000 destiné aux équipes de jeunes de la fédération française.

Explorer le sujet