Le suspense touche à sa fin pour le sable de Jumeirah, après une semaine de confrontations de plus en plus relevées. Les deux meilleures équipes du tournoi à ce jour ont rendez-vous pour une finale riche de promesses. Dimanche, deux sélections confirmées vont en découdre pour la médaille de bronze, tandis que la récompense suprême se jouera entre le David suisse et le Goliath brésilien.

Le match du jour
Brésil-Suisse, 21h00 (heure locale)

La finale de la Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA 2009 mettra aux prises le Brésil, tenant du trophée, et la Suisse, qui participe pour la première fois à l'épreuve reine. En demi-finale contre le Portugal, la Seleção a été fidèle à elle-même, mêlant comme toujours prolificité et efficacité. La Nati, de son côté, a été tout aussi impressionnante grâce notamment à Dejan Stankovic, buteur à quatre reprises contre l'Uruguay et actuellement meilleur réalisateur du tournoi.

Mis à l'épreuve par l'Italie et le Portugal, les Brésiliens n'en dégagent pas moins une impression de maîtrise quasiment absolue. Pour espérer inquiéter les Sud-Américains et confirmer qu'elle incarne l'avenir du beach soccer mondial, la Suisse devra une nouvelle fois se surpasser.

Le Brésil signera-t-il sa 25ème victoire de rang en la Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA, qui serait synonyme de quatrième titre mondial consécutif dans la discipline ? Ou est-ce la Suisse qui, après avoir assisté au triomphe de ses U-17 dans l'épreuve reine de la catégorie, fera définitivement de novembre 2009 le plus beau mois de son histoire ?

L'autre match
Le Portugal et l'Uruguay se sont déjà rencontrés sur le sable de Jumeirah, mardi en phase de groupes. Ce jour-là la Celeste, qui venait de s'incliner de façon aussi surprenante qu'étriquée face aux Îles Salomon, avait parfaitement réagi en coiffant les Lusitaniens sur le fil, grâce à un but décisif de Coco dans les derniers instants de la partie. Ensuite, les Sud-Américains avaient assez aisément disposé des Émirats Arabes Unis.

Les deux équipes avaient déjà eu l'occasion d'en découdre en quart de finale de Marseille 2008, avec au final une victoire portugaise 6:3. L'Uruguay sait qu'un éventuel succès passe par la neutralisation de Belchior, mais également de Madjer et Alan, buteurs en 2006 à Rio de Janeiro, lorsque le Portugal avait battu la Celeste 5:4. Les Européens se caractérisent entre autres par leur capacité à adapter leur jeu à celui de l'adversaire. Ils devront le faire avec un maximum d'efficacité s'ils veulent prendre le dessus sur les finalistes de Rio de Janeiro 2006.

Le joueur à suivre
Nico Jung (SUI)

Le gardien suisse Nico Jung est en état de grâce depuis son arrivée à Dubaï. Il a largement contribué à l'accession de son pays à la finale de la Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA 2009. C'est d'ailleurs la deuxième fois, après le Mexique en 2007, qu'un néophyte dans l'épreuve parvient à atteindre la finale. Une chose est sûre : Jung devra encore être au sommet de son art pour enrayer les efforts d'attaquants brésiliens aptes à faire feu de tout bois.

Les stats
37 et 26 – C'est le nombre de buts inscrits par le Brésil et la Suisse respectivement à Dubaï 2009, ce qui fait des deux finalistes les formations les plus prolifiques de la compétition à ce jour. Feu d'artifice en perspective lors de la finale, dimanche sur la plage de Jumeirah.

Entendu…
"Nous sommes réalistes. Nous savons que le Brésil est très fort. C'est pourquoi nous devrons être très concentrés demain. Nous n'avons pas le droit de commettre une seule erreur si nous voulons avoir une chance dans ce match. Notre secret jusqu'ici a été notre passion et notre travail collectif. Rien d'autre. Nous avons réussi un tournoi formidable mais il serait dommage de ne pas aller jusqu'au bout. Rien n'est impossible." Angelo Schirinzi, sélectionneur et joueur de la Suisse

"Les Suisses sont la grande révélation de ce tournoi. Ils sont très forts collectivement et ils ont montré leur talent à chacune de leurs sorties dans ce tournoi. Ce sera un match très compliqué." Buru, joueur du Brésil

Le programme du jour

Match pour la troisième place
Portugal-Uruguay (19h30)

Finale
Brésil-Suisse (21h00)