Suivez nous sur
Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA 2013

Pas de grain de sable pour l'Espagne

(FIFA.com)
Spain celebrates at the European Beach Soccer World Cup Qualifier

Du 1er au 8 juillet se déroulait à Moscou le tournoi de qualification européen pour la Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA, Tahiti 2013. 24 équipes se sont disputé quatre billets pour la phase finale, qui se jouera en septembre de l'année prochaine dans le sud de l'océan Pacifique. Trois habitués et une équipe surprise ont su tirer leur épingle du jeu à l'issue des débats.

L'Espagne revient sur le devant de la scène après quatre ans d'absence et un rôle de spectatrice lors de l'édition 2011 à Ravenne. La Russie, championne du monde en titre, et l'Ukraine seront également de la partie à Tahiti. Plus surprenant, les Pays-Bas seront le quatrième représentant de l'UEFA, ce qui constitue pour eux une première.

FIFA.com fait le point pour vous sur la compétition préliminaire à Moscou.

Premières surprises
Dès le premier tour, il s'est avéré évident qu'il faudrait compter cette année avec les combatifs Néerlandais. Avec l'Ukraine, la sélection* oranje *est la seule équipe à avoir franchi le cap de la phase de groupes avec le maximum de points (9). Elle a notamment remporté une victoire 5:4 sur l'Espagne, future vainqueur du tournoi. L'Ukraine, quant à elle, a vaincu le Portugal, troisième de la Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA 2011 (2:1)

La Russie, tenante du titre, a eu peu de difficultés à s'imposer dans sa section. Elle a toutefois subi une défaite contre la Pologne lors de son dernier match de groupe (2:3 a.p.). La Furia Roja a, pour sa part, atteint les huitièmes de finale grâce à deux succès contre la Norvège et la Turquie, en dépit de son revers 4:5 contre la formation batave. La Roumanie a dû quitter l'aventure dès la fin de la phase de groupes après deux défaites contre la République tchèque et la France.

Les matches à élimination directe ont donné lieu à quelques rencontres au sommet que l'on attendait plutôt pour la suite du tournoi. Deux géants européens, la Russie et la Suisse, se sont ainsi affrontées relativement tôt. Leur confrontation s'est avérée être à la hauteur des attentes. C'est finalement la Sbornaja qui s'est imposée de justesse (8:7). L'Espagne a eu moins de mal à vaincre l'Italie (6:2) tandis que l'Ukraine a dominé la Turquie (7:4), qui s'était qualifiée pour cette étape en finissant parmi les quatre meilleurs troisièmes. Les Néerlandais, qui se mesuraient aux outsiders israéliens, ont remporté une courte victoire 4:3.

Un second tour décisif
Les huit vainqueurs des barrages ont ensuite été répartis en deux groupes. Le premier comptait la Russie, les Pays-Bas, la France et le Belarus. L'Espagne, l'Ukraine, la Pologne et la Hongrie constituaient la seconde poule.

Les champions du monde russes ont été les premiers à décrocher leur billet pour le rendez-vous mondial. Leurs succès contre le Belarus (5:3), les Pays-Bas (2:1) et la France (8:5) leur ont permis de se qualifier pour les demi-finales. L'équipe *oranje *a tremblé, mais elle a finalement atteint elle aussi le dernier carré à la faveur de victoires contre les Français (6:5 a.p.) et les Biélorusses (5:4).

L'Espagne a continué son parcours triomphal en battant la Pologne (5:3), l'Ukraine (5:4 a.p.) et la Hongrie (4:1). Les Ukrainiens ont fini deuxièmes du Groupe B et ont éliminé les Hongrois (3:2) et les Polonais (7:4).

*L'Espagne au sommet *Une fois la qualification pour la Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA, Tahiti 2013 assurée, l'Ukraine s'est imposée face aux Pays-Bas dans le match pour la troisième place (3:0). A cette occasion, le gardien ukrainien Vitalii Sydorenko, sacré meilleur portier du tournoi, a démontré toute l'étendue de son talent.

En finale, les Ibères, qui disputaient leur huitième match en huit jours, semblaient avoir gardé le meilleur pour la fin. Après 36 minutes de jeu, l'équipe menée par le capitaine Amarelle menait 5:3 face à la Russie. Ce dernier, qui a obtenu le titre de meilleur joueur de la compétition, disputera l'année prochaine sa sixième Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA.

*La stat *491 - Comme le nombre de buts inscrits dans le cadre du tournoi de qualification dans la capitale russe. Le vétéran polonais Boguslaw Saganowski (35 ans) s'est montré le plus prolifique : il a fait trembler 15 fois les filets.

Articles recommandés

Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA

Tournoi de qualification européen pour Tahiti 2013

09 juil. 2012

Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA

Qualifications européennes pour Tahiti 2013

07 juil. 2012

Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA

Formation, confirmation et révélation

08 juin 2012

Développement

Le Beach Soccer fait son festival

07 mars 2012

Développement

Rentrée des classes et remake

07 déc. 2011

Développement

Dans le sillage de la Coupe du Monde

24 oct. 2011