En 2011, les îles Salomon avaient subi la loi de Tahiti en finale de l'épreuve continentale. Dans la foulée, les Tiki Toa avaient fêté la première qualification de leur histoire pour la Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA. Bien décidés à redorer leur blason, les Salomonais ont livré deux performances sérieuses et appliquées le samedi 31 août et le dimanche 1er septembre pour remporter leur quatrième titre en cinq participations.

Organisé sur trois jours, le tournoi rassemblait trois nations. Compte tenu de ce plateau restreint, l'exploit des îles Salomon pourrait sembler modeste. Ce serait oublier un peu vite les très larges victoires enregistrées par les insulaires face au Vanuatu et à la Nouvelle-Calédonie, pays hôte de la compétition. La Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA 2013 débutera 14 jours exactement après la fin du tournoi préliminaire. Ce calendrier resserré fait évidemment les affaires des Salomonais, qui abordent désormais le rendez-vous mondial sur une dynamique positive.   

Donnés largement favoris à leur arrivée en Nouvelle-Calédonie, les Bilikiki n'avaient pas droit à l'erreur, les deux autres équipes en lice nourrissant de sérieuses ambitions. Le Vanuatu a terminé par trois fois à la deuxième place, tandis que la Nouvelle-Calédonie bénéficiait des conseils avisés de l'ancien international tahitien Félix Tagawa.

Les îles Salomon ont débuté leur parcours par une victoire sans appel (8:3) sur le Vanuatu. Malgré l'ampleur du score, les futurs vainqueurs de l'épreuve ont été tenus en échec (1:1) à l'issue de la première période. La deuxième journée a été marquée par le succès 7:6 de la Nouvelle-Calédonie sur le Vanuatu. La troisième et dernière affiche entre le pays hôte et le favori s'annonçait donc décisive. Les Mélanésiens l'ont finalement emporté 6:0 mais, comme lors de la première journée, les Bilikiki ont dû patienter avant de prendre définitivement l'ascendant.   

En terrain connu
Les 14 buts salomonais ont été inscrits par cinq buteurs différents, dont Anthony Talo… gardien de but de l'équipe nationale de futsal. Joe Luwi a remporté le titre de meilleur buteur avec cinq réalisations, tandis que Samson Takayama s'est adjugé le Ballon d'Or du meilleur joueur.

Vétéran de quatre Coupes du Monde de Beach Soccer de la FIFA et d'autant de campagnes de qualification pour l'épreuve, le sélectionneur Gideon Omokirio se prépare maintenant à vivre une grande compétition internationale depuis le banc de touche. Bien entendu, les Bilikiki ne voulaient pas manquer la première édition d'une compétition FIFA organisée dans cette région du monde. "Nous étions bien décidés à tout faire pour être du voyage. Nous serons ici chez nous. Nous connaissons bien Tahiti et son climat", explique Omokirio. "Nous sommes prêts à franchir un palier."  

Pour leur cinquième participation à la Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA, les îles Salomon figureront dans le Groupe B de Tahiti 2013 aux côtés des Pays-Bas, du Salvador et de l'Argentine.