En s'imposant devant l'Espagne en finale de Tahiti 2013, la Russie a démontré que son triomphe de 2011 sur les plages italiennes ne devait rien au hasard. Ce 28 septembre 2013 à Papeete, les Slaves ont construit leur large succès sur leur professionnalisme et leur sérieux.

Les Russes ont cependant dû travailler dur tout au long de la compétition avant de soulever pour la deuxième fois de suite le trophée le plus convoité de la planète. À deux reprises, ils se sont imposés sur la plus petite des marges, et dans le dernier carré, ils ont même été menés au score par Tahiti avant d'inverser la tendance.  

Cette fois en revanche, la Russie a nettement dominé les débats. Anton Shkarin a donné un avantage décisif à son équipe après 30 secondes de jeu en deuxième période. Dès lors, l'issue de la rencontre n'a plus vraiment fait de doute tant les champions du monde semblaient dominer leur sujet.

Visiblement ravi, le sélectionneur russe Mikhail Likhachev estime que cette finale a constitué la performance la plus aboutie de son équipe : "Nous avons livré notre match le plus accompli et nous sommes fiers de rentrer chez nous avec le trophée. Tahiti est sans doute l'équipe qui nous a donné le plus de fil à retordre."

Shishin le magicien
Du début à la fin du tournoi, la Russie a pu compter sur l'efficacité de Dmitrii Shishin dans le dernier geste. Infatigable et intraitable, ce dernier s'est adjugé le Soulier d'Or adidas devant le Brésilien Bruno Xavier.  "Je suis très heureux d'avoir remporté la Coupe du Monde pour la deuxième fois", confie l'intéressé au micro de FIFA.com dans les couloirs du stade To’ato, une médaille d'or autour du cou. "Cette victoire prouve que notre succès en Italie n'était pas un accident."

Shishin a marqué à chaque sortie de son équipe, même si le Russe a dû attendre les dix dernières secondes de la finale et cette frappe victorieuse pour s'adjuger le titre de meilleur buteur du tournoi. "Je suis fou de joie. Franchement, je ne m'attendais pas à remporter un titre individuel", admet-il le trophée dans les mains. "J'ai souvent marqué et, en entrant sur le terrain aujourd'hui, j'espérais bien trouver à nouveau le chemin des filets. Mais le plus important, c'était de voir mon équipe l'emporter."

Souhait réalisé...