Iles Salomon
© FIFA.com

C'était hier...
Les Iles Salomon participent à leur cinquième Coupe du Monde de Beach Soccer de la FIFA. Leurs deux seules absences remontent à 2011, lorsque Tahiti avait décroché la couronne continentale, et à 2005, où aucune nation du Pacifique n'était encore représentée. Les Iles Salomon ont pris part à l'édition 2008, même si cette année-là aucune compétition préliminaire continentale n'avait eu lieu en Océanie. Depuis, les Bilikiki tirent leur épingle du jeu dans l'épreuve et ont même acquis une certaine réputation en raison de leur football technique et plein de verve. Ils comptent à leur palmarès trois victoires dans l'épreuve contre le Cameroun (2006), le Salvador (2008) et l'Uruguay (2009), mais n'ont encore jamais atteint le deuxième tour.

Aujourd'hui
Au cours d'une campagne qualificative disputée en trois journées, les Iles Salomon ont remporté leur quatrième titre continental après avoir facilement battu le Vanuatu et la Nouvelle-Calédonie. Leur préparation pour Tahiti 2013 a été relativement brève. Avec seulement deux semaines de rodage sur le sable, les Mélanésiens comptent sur leur riche talent naturel pour essayer de s'imposer en Polynésie française.

Et demain ?
L'arrivée aux commandes de Gideon Omokirio, international salomonais à la fois en football à onze et en Beach Soccer, a marqué un changement de direction. Fort de ses quatre participations à la Coupe du Monde, Omokirio est un monstre d'expérience et a l'avantage de très bien connaître plusieurs joueurs de son effectif, qui étaient ses coéquipiers à Dubaï 2009. Malgré l'arrivée de nouveaux joueurs qui découvrent le plus haut niveau, les Salomon semblent en mesure de réussir un bon tournoi.