Pour son premier match dans cette Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Boca Juniors sera opposé à la surprenante Etoile Sportive du Sahel. S'ils veulent accéder à la finale, les Argentins - qui évolueront en terrain connu - devront se méfier de cette équipe tunisienne encore jeune, mais diablement efficace, comme l'a constaté Pachuca à ses dépens.

Le match
Etoile Sportive du Sahel - Boca Juniors, Tokyo, mercredi 12 décembre, 19h30 (heure locale)

L'enjeu
Bredouille à l'issue de la Copa Sudamericana et de l'Apertura de son championnat, Boca aborde Japon 2007 comme la compétition la plus importante de la saison. Privé de Juan Román Riquelme, arrivé trop tard chez les Xeneizes pour pouvoir participer au tournoi, Miguel Russo comptera avant tout sur la qualité collective de son effectif. Quant aux Tunisiens, après avoir étonné tout le monde en dominant Pachuca, ils tenteront de créer une nouvelle surprise face aux champions d'Amérique du Sud. Si cela devait arriver, le club tunisien ne serait plus qu'à un match d'un rêve complètement fou.

Les joueurs
Les deux formations seront au grand complet.

L'histoire
Les deux précédentes confrontations entre Sud-américains et Africains dans le tournoi ont chaque fois tourné à l'avantage des premiers : en 2000, les Corinthians avaient battu le Raja Casablanca 2:1 et en 2006, l'Internacional Porto Alegre avait dominé les Egyptiens d'Al Ahly sur le même score. La troisième fois sera-t-elle la bonne pour les représentants africains ?

Joyeux anniversaire !
Le jeudi 13 décembre, le Tunisien Mejdi Traoui célèbrera ses 24 ans. Une victoire contre Boca lui donnerait deux bonnes raisons de faire la fête.

Les mots
"Beaucoup de gens parlent déjà de la finale contre Milan. En ce qui nous concerne, il y a d'abord un match très difficile contre l'Etoile. En football, rien n'est joué d'avance. La victoire de l'Etoile en quart de finale m'a surpris... et satisfait. Nous avons pu assister à ce match, ce qui est une très bonne chose car nous ne savions pas grand-chose de cette équipe. Elle a démontré que le plus fort gagne pas toujours et qu'avec beaucoup de volonté, le plus faible peut aller très loin." Miguel Russo, entraîneur de Boca Juniors

"Boca est une très grande équipe, plus forte que Pachuca et connue dans le monde entier. Même Diego Maradona y a joué ! Pour nous, le simple fait de la rencontrer est déjà un rêve. Nous les avons vus en vidéo et nous savons qu'ils ont des joueurs très dangereux, comme Martín Palermo, qui marque souvent. Mais nous aussi, nous avons des atouts et je suis persuadé que si nous faisons les efforts nécessaires, nous pouvons obtenir un résultat." Bertrand Marchand, entraîneur de l'Etoile du Sahel