Si l'affiche de ce match pour la troisième place n'a rien de vraiment surprenant, le niveau affiché par l'Etoile Sportive du Sahel et les Urawa Red Diamonds en a enchanté plus d'un. Toutes deux tombées avec les honneurs face à bien plus fort qu'elles, ces deux équipes espèrent désormais ravir une dernière fois les spectateurs de l'International Stadium de Yokohama. Et bien évidemment quitter Japon 2007 par la grande porte.

Le match
Etoile Sportive du Sahel - Urawa Red Diamonds, Yokohama, dimanche 16 décembre, 16h00 (heure locale)

L'enjeu
Une petite finale est toujours un moment un peu particulier. Il faut savoir rapidement mettre de côté la déception d'une demi-finale perdue pour se fixer l'objectif de la troisième place. Dans le rôle d'outsider respectivement face à Boca Juniors et l'AC Milan, l'Etoile et Urawa s'avouent déjà satisfaits d'avoir perdu sur la plus petite des marges. De quoi nous offrir un dernier match sans complexe, porté vers l'offensive et certainement spectaculaire.

Les joueurs
Le milieu de terrain de l'Etoile Muri Ola Ogunbiyi est forfait en raison d'un hématome à l'œil droit. Afouan Gharbi sera lui suspendu. Chez les Red Diamonds, Tatsuya Tanaka et Tulio sont incertains.

L'histoire
Ces deux équipes ne se encore sont jamais affrontées. C'est en revanche la troisième rencontre Afrique - Asie en Coupe du Monde des Clubs de la FIFA. Pour l'heure, les Asiatiques se sont toujours imposés : Al-Nassr devant le Raja Casablanca (4:3) en 2000 et Al-Ittihad sur Al-Ahly (1:0) en 2005.

Les mots
"Troisièmes, c'est toujours mieux que quatrièmes. Au vu des performances réalisées dans ce tournoi, mes joueurs méritent une récompense. Je suis certain qu'ils mettront un point d'honneur à aller chercher cette place sur le podium". Bertrand Marchand, entraîneur de l'Etoile Sportive du Sahel

"L'Etoile est une très bonne équipe qui possède de nombreux joueurs de qualités. Ils ont très bien joué face à Boca Juniors. Nous aurons un jour de moins pour récupérer ce qui peut être un petit handicap. Mais nous voulons terminer ce tournoi sur une bonne note et finir troisièmes". Holger Osieck, entraîneur des Urawa Red Diamonds