C'est la fin des incertitudes. Finalement, l'AC Milan et Boca Juniors se retrouveront sur la pelouse de l'International Stadium de Yokohama pour disputer la grande finale de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Japon 2007.

Deux des équipes les plus titrées de l'histoire de la Coupe Intercontinentale (Toyota Cup) vont donc s'affronter à nouveau en terre nippone, comme en 2003, pour s'adjuger la couronne de meilleur club du monde. Il y a quatre ans, les Xeneizes s'étaient imposés. Aujourd'hui, les Rossoneri veulent leur revanche...

Le match
AC Milan - Boca Juniors, Yokohama, dimanche 16 décembre, 19h30 (heure locale)

L'enjeu
Les deux formations se sont montrées irrégulières cette saison dans leurs championnats respectifs. La finale de dimanche constitue donc pour elles une excellente occasion d'oublier leurs récents déboires. De plus, les Italiens se présentent avec l'amer souvenir d'une défaite aux tirs au but lors de la finale 2003. Pour Boca, qui ne compte dans ses rangs que deux survivants de ce triomphe, une victoire serait synonyme d'un retour, quatre ans après, au sommet de la hiérarchie mondiale des clubs.

Les joueurs
Les deux équipes ne comptent aucun blessé. Miguel Russo ne pourra toutefois pas aligner Fabián Vargas, suspendu après son exclusion face à l'Etoile Sportive du Sahel.

L'histoire
Avec trois titres intercontinentaux chacun, Boca Juniors et l'AC Milan sont les équipes les plus titrées à ce niveau de la compétition. La finale de Yokohama placera donc l'un ou l'autre au sommet de la hiérarchie mondiale.

L'anniversaire
Le gardien remplaçant de Milan, Zeljko Kalac, fêtera dimanche ses 35 ans. Une victoire serait évidemment pour lui le plus beau des cadeaux.

Les mots
"C'est un honneur pour nous de disputer une nouvelle finale avec ce maillot et d'avoir une autre chance de couvrir ce club de gloire. Nous retrouvons Boca, ce qui me rappelle l'amer souvenir de la finale de 2003. Cette défaite a été une grande déception. Mais aujourd'hui, nous avons l'occasion de rejouer cette finale et d'effacer le passé. De plus, il y a plusieurs Brésiliens dans nos rangs, ce qui devrait donner une saveur particulière à cette rencontre. J'espère que nous parviendrons à l'emporter". Kaká, milieu de terrain de l'AC Milan

"On dit souvent que les Européens ne sont pas autant attachés à ce trophée que les Sud-américains. Pourtant, je peux vous assurer qu'aucun joueur du Milan n'a apprécié de nous voir fêter ce titre en 2003 et de rentrer les mains vides. Nous les respectons beaucoup car c'est une grande équipe, mais nous sommes conscients de notre valeur et nous savons ce que nous avons à faire. Tout ce que je souhaite, c'est que nous ramenions à nouveau cette coupe à la maison". Sebastián Battaglia, milieu de terrain de Boca Juniors