Une défense de fer, et deux judicieux contres des Néo-zélandais d'Auckland City ont eu raison d'une équipe d'Al Ahli peu inspirée dans le match d'ouverture de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, E.A.U. 2009.

Après un round d'observation d'un quart d'heure, les joueurs d'Auckland City se montraient les premiers dangereux à la suite d'une mésentente entre Saad Surour et Bader Yaqoot dont ne pouvait profiter Adam Dickinson. Il fallait attendre la vingtième minute pour voir la première occasion des locaux. Sur corner, Hassan Ali déposait le ballon sur la tête d'Alis Abbas, qui ne cadrait pas. Après passeur, Ali s'essayait dans le rôle du buteur, mais la frappe du milieu de terrain ne laissait au public du stade Mohammad Bin Zayed que des frissons.

Les Kiwis, eux, allaient se montrer plus inspirés. Une première banderille d'Adam McGeorge n'était pas cadrée (36'), mais le second assaut allait payer. Jason Hayne débordait sur l'aile droite, et centrait pour Dickinson. L'avant-centre ouvrait bien son pied pour placer le ballon sous la transversale d'un Yosif Abdalla impuissant (45', 0:1). La stupeur n'avait pas eu le temps de gagner les gradins qu'Al Ahli se jetait dejà à l'assaut du but adverse pour égaliser, mais ni Baré ni Salem Khalis n'y parvenaient avant le retour aux vestiaires.

L'art du contre
A peine le coup d'envoi de la seconde période donné, les Emiratis se ruaient sur le but de Jacob Spoonley. Les intentions étaient bonnes, leur réalisation moins. Sous l'impulsion d'un valeureux Baré, Al Ahli multipliait les tentatives sans qu'aucune n'aboutisse. Chad Coombes, lui, ne se privait pas pour faire le break. Sur un nouveau contre, libre de tout marquage, il armait une frappe du gauche limpide et trouvait la lucarne d'Abdalla  (67', 0:2).

Mais les locaux ne se laissaient pas abattre. Yousef Jaber, Mehrzad Mandanchi, puis Baré inquiétaient tour à tour Spoonley. Mais celui-ci avait décidé de briller, en témoigne sa parade face à Mandanchi (81'). Les Océaniens n'avaient plus qu'à gérer leur avance, bien aidés par une solide défense, et savourer la première victoire de leur histoire dans le tournoi.