Quand ils ont acheté leur billet, les supporters de l'ES Sétif s’attendaient peut-être à voir leurs favoris affronter leurs voisins marocains du Moghreb Tétouan en quart de finale de la Coupe du Monde des Clubs. A la place, ils ont droit à un duel contre Auckland City FC, le roi d'Océanie.

D'emblée, les Néo-Zélandais montrent qu'ils ont encore de l'appétit via les pieds d'Ivan Vicelich et Fabrizio Tavano. La tête de Mohamed Benyettou ne fait pas illusion pour les champions d'Afrique : Auckland a l'ascendant. Ryan de Vries n'est pas loin de le traduire en profitant d'une erreur défensive algérienne mais son tir passe à quelques centimètres de la cible. Angel Berlanga s'en rapproche encore plus en décochant une frappe sur la transversale.

On prend les mêmes et on recommence après la pause, la réussite en plus. Les mains de Sofiane Khedairia ne sont pas assez fermes pour avoir le dernier mot sur une frappe de John Irving dans la surface (52', 0:1). Ahmed Gasmi et Benyettou ont moins de chance face à un Tamati Williams inspiré. Les Algériens monopolisent le ballon, mais n'arrivent pas à passer le rideau défensif kiwi. Ils offrent même l'occasion à Auckland de doubler la mise en contre à De Vries, mais l'attaquant ne les enfonce pas.

Le Petit Poucet du festival des champions a encore trouvé les ressources pour poursuivre sa route. Après avoir écarté le champion du Maroc et celui d'Afrique, il défiera San Lorenzo en demi-finale de l’épreuve, un stade qu'il atteint pour la première fois de son histoire.