Il semble bien loin le temps où le Raja de Casablanca enchaînait les défaites en championnat. C’était il y a quelques semaines à peine, et pour le deuxième quart de finale de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Maroc 2013, les locaux ont vaincu les Mexicains du CF Monterrey au bout d’un match haletant.

Le Stade d’Agadir est en ébullition pour soutenir ses protégés, mais César Delgado l’éteint presque en récupérant une passe en retrait ratée de Mouhssine Iajour pour lancer Jesus Zavala, dont le tir passe au-dessus (4’). Efrain Juarez remet ça sur une combinaison avec Humberto Suazo et Delgado, et ça file cette fois au pied du poteau (6’). Réveillé par ces alertes, Mohsine Moutaouali prend les choses en main et sert d’un passe lumineuse Zakaria El Hachimi, monté aux avant-postes. Le latéral droit manque son contrôle (9’), mais se montre plus adroit par la suite pour adresser un centre que Jonathan Orozco ne peut contrôler. Chemseddine Chtibi est à l’affût pour conclure de près et fêter dignement son 31ème anniversaire (24’, 1:0)

Askri assure, Guehi conclut
Neri Cardozo hérite du ballon dans l’angle gauche de la surface mais, sans angle, il voit son tir repoussé par un Khalid Askri dans un grand soir (39’). Il le prouve encore deux minutes plus tard, toujours face à l’Argentin, en sortant des poings sa frappe enroulée (41’). Juste avant la pause, Iajour s’échappe côté gauche jusqu’à la ligne de but et donne le tournis à toute la défense, y compris à Orozco qui s’attend au centre en retrait. Au lieu de cela, l’attaquant glisse le cuir entre le gardien et son poteau sans que personne ne puisse le pousser au fond (45’).

Au retour des vestiaires, Suazo sonne la révolte sur deux frappes, mais la première s’envole (48’) et la seconde est bloquée par Askri (50’). Maladroit dans la frappe, le Chilien l’est beaucoup moins dans la passe. Son coup franc de la droite est déposé sur la tête de son capitaine José Maria Basanta, qui l’expédie sous la barre (53’, 1:1). Battu une fois, Askri remporte une nouvelle manche de son duel avec Cardozo en un contre un (60’). Un arrêt qui permet aux Marocains de continuer à croire en une demi-finale que Iajour manque de leur offrir directement en fin de match, en tirant dans le petit filet (85’).

C’est donc en prolongation que se fait la décision, et elle vient du crâne du grand milieu ivoirien Kouko Guehi, qui coupe un corner pour prendre rendez-vous avec l’Atlético Mineiro à Marrakech (95’, 2:1).