Le match pour la troisième place était l’occasion pour Guangzhou Evergrande FC de conclure en beauté sa première participation à la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA. Mais pour l’Atlético Mineiro, qui visait le titre, ou au moins la finale, c’est une bien maigre consolation, décrochée en toute fin de match.

Pourtant, 90 minutes auparavant, les Brésiliens entrent bien dans le match. Le premier centre de Marcos Rocha de la droite trouve Diego Tardelli qui coupe aux six mètres pour tromper Li Shuai (2’, 0:1). Mais le club chinois réagit vite, Elkeson profitant d’un ballon perdu par la défense brésilienne pour envoyer une praline sur la barre. Gao Lin la remet acrobatiquement plein axe où Muriqui la pousse au fond des filets (9’, 1:1). Jô passe près de redonner l’avantage aux siens sur un nouveau caviar de la machine à centrer Marcos Rocha, mais Shuai a la bonne idée de sortir un arrêt réflexe (12’).

Bonne, car dans la foulée Gao Lin est accroché dans la surface par Lucas. Dario Conca met le penalty au fond et un coup sur les têtes brésiliennes (15’, 2:1). Le Galo n’y est plus Guangzhou manque le coche sur un contre rapide mené par Zhang Linpeng sur la droite, puis une nouvelle percée du même côté de Muriqui, repoussée par Victor (40’). Maladroit dans le jeu, l’Atlético ne répond que par deux coups francs directs de Ronaldinho. Le premier est bloqué par le gardien sur sa droite (37’), mais le second termine dans la lucarne gauche (45’+1, 2:2).

Ronaldinho héros malheureux
Le deuxième acte commence comme la conclusion du premier, mais le coup franc de Ronaldinho est dévié en corner (51’) et la tête de Réver heurte le poteau (52’). Mais comme en début de match, la réaction chinoise ne se fait pas attendre. Muriqui, sur un service parfait de Conca, trouve Victor (57’), et sur le corner qui suit, Elkeson place sa tête sur la barre (58’). L’Atlético Mineiro réplique encore par Ronaldinho, cette fois dans le jeu, à la réception d’un centre en retrait. Mais Younggwon Kim sauve sur sa ligne (70’).

Alors qu’il aurait pu être le sauveur, Ronnie termine la rencontre dans le costume du héros malheureux. Pour une altercation avec Zhao Xuri, le champion du monde 2002 reçoit un carton rouge, et c’est des vestiaires qu’il voit Luan offrir le but de la victoire aux Brésiliens dans les arrêts de jeu (90’+1, 2:3).