Suivez nous sur
FIFA Club World Cup 2016

Jeonbuk Hyundai-Club América : Les déclarations

(FIFA.com)
Ricardo La Volpe, Coach of Club America
© Getty Images

Choi Kanghee, entraîneur de Jeonbuk Hyundai
C’est dommage d’avoir perdu, mais je suis très reconnaissant envers mes joueurs, car ils ont réussi à surmonter les difficultés et ont tout donné jusqu’à la fin. Nous sommes parvenus durant le premier acte à contrer les points forts de nos adversaires. Après le repos, nous avons perdu notre concentration et nous avons manqué d’intelligence de jeu. Leonardo n’a pas commencé la rencontre pour des raisons tactiques. Il est rentré en jeu en deuxième mi-temps pour tenter d’inscrire un second but, mais ça n’a malheureusement pas fonctionné. Malgré la défaite, l’expérience s’est avérée très positive. Le tournoi n’est cependant pas encore terminé pour nous et nous devons nous préparer pour le prochain match, tant physiquement que mentalement. Nous avons à cœur de prouver notre valeur.

Ricardo La Volpe, entraîneur de Club América
Les joueurs ont allié caractère, mentalité et courage pour sortir vainqueurs de cette partie. Ils n’ont pas pensé à l’élimination de l’année dernière et ont saisi l’opportunité de démontrer que le football mexicain tenait la route. Chaque rencontre est faite de plusieurs étapes. En début de match, nous avons opté pour un système qui nous a permis de dominer les débats, mais ce sont nos adversaires qui ont ouvert le score. Pendant le repos, nous avons décidé de prendre des risques afin de renverser la vapeur. Nous avons effectué deux changements et modifié légèrement notre schéma tactique. Nous nous sommes alors créé des occasions et les buts ont suivi. Participer à un tournoi relevé comme celui-ci démontre que nous sommes en train de grandir et que nous ne sommes pas là pour faire de la figuration. Aujourd’hui nous avons gagné et nous allons affronter le Real Madrid en jouant crânement notre chance. Ce ne sont pas les maillots qui gagnent les matches, mais les joueurs. Il faudra redoubler d’efforts pour les prendre à deux contre un sur tout le terrain. Nos joueurs seront plus libérés parce qu’ils savent que personne ne les voit s’imposer. Nous pourrons par ailleurs certainement compter sur Sambueza, qui voulait déjà jouer aujourd’hui. Ce joueur, le numéro 10 qui nous a fait défaut, va nous permettre d’accroître notre emprise sur le jeu et d’être plus complets.