Suivez nous sur
FIFA Club World Cup 2016

KAS - AUC : les déclarations

(FIFA.com)
Kashima Antlers coach Masatada Ishii talks to the media during a press conference before training at International Stadium Yokohama on December 7, 2016 in Yokohama, Japan. (
© Getty Images

Masatada Ishii, entraîneur de Kashima Antlers
"Notre objectif est de disputer quatre matches dans ce tournoi. Cela fait déjà un, c’est une bonne chose. Nos joueurs semblaient avoir les jambes lourdes lors de la première demi-heure, il manquait du mouvement. Nous aurions dû être plus agressifs et soigner davantage la finition. Nous avons concédé des occasions avant de passer la vitesse supérieure, de nous améliorer et de corriger nos erreurs. Cela nous a permis de l’emporter. Nous avons manqué de tranchant en attaque en première mi-temps. C’est pourquoi j’ai fait rentrer Akasaki et Kanazaki. Tous les deux savent faire les bons choix dans les trente derniers mètres. Kanazaki a notamment beaucoup marqué dernièrement. Nous n’aurons que deux jours de repos avant d’affronter les Sundows, que nous n’avons pas vraiment été en mesure d’analyser. Il est donc temps désormais de faire sérieusement ce que nous avons à faire. Nous allons nous préparer et nous pencher sur les lacunes montrées aujourd’hui en première mi-temps afin de faire mieux lors du prochain match. Les cinq-dix premières minutes seront très importantes contre les Sundowns. Il va donc falloir discuter et établir un plan de jeu, décider de presser haut ou essayer de les priver d’espaces et de les bloquer. J’ai visionné certains de leurs matches. Leurs attaquants sont très rapides, il faudra donc tenter de les ralentir."

Ramon Tribulietx, entraîneur d’Auckland City
"Je trouve que nous avons bien défendu. Nous avons souffert physiquement en fin de match. C’était très tendu. Notre équipe aime avoir la possession du ballon, mais nous ne sommes pas parvenus à le faire suffisamment. Kashima nous a rendu la partie très difficile. Ils ont été très agressifs et nous ont compliqué la tâche. Nous avons malheureusement perdu. Je suis tout de même fier de la façon dont nous avons joué. Ce n’est pas passé loin. Ce n’était pas simple de venir au Japon et d’affronter le champion national. Nous ne sommes pas habitués à un tel rythme. Le jeu est un peu plus lent en Nouvelle-Zélande, mais ce n’est pas une excuse. Nous avons réalisé un grand match, mais cela n’a pas suffi pour nous aujourd’hui."