Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Japon 2011

8 décembre - 18 décembre

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2011

Al Ahly compte sur sa vieille garde

© Foto-net

Al Ahly doit ses succès légendaires en Ligue des champions de la CAF à un casting d'acteurs phares, dont l'entraîneur, qui incarneront à jamais l'âge d'or du poids lourd cairote. Mais tandis que le technicien portugais Manuel Jose et ses hommes se battent pour offrir à leur club un septième titre continental, le temps semble être venu d'opérer le difficile passage de relais entre deux générations.

Si de nombreuses figures emblématiques, tels Mohamed Barakat, Mohamed Aboutrika ou Emad Moteab, ont marqué l'histoire du club, nul n'a autant collectionné les exploits et les médailles que l'immense défenseur Wael Gomaa, en quête cette année d'une cinquième étoile continentale. De son côté, Manuel Jose a lui aussi participé aux quatre sacres continentaux d'Al Ahly de ces dix dernières années. Un trophée de plus serait un exploit sans précédent, qui assurerait au duo une place de choix dans le livre d'or du football africain. Poursuite des hostilitésAl Ahly n'a remporté qu'une seule victoire en trois matches de groupes cette année et le week-end prochain lui réserve un rude combat en Algérie, où le MC Alger l'attend de pied ferme. Il n'en doit pas moins être considéré comme un candidat sérieux aux demi-finales du mois prochain. Outre le fait qu'ils ont atteint ce stade à cinq reprises au cours des six dernières saisons, les Diables Rouges seront d'autant plus motivés qu'ils auront à cœur de se rapprocher de la dernière marche et de confirmer leur statut de club le plus titré d'Afrique.

L'équipe cairote fonde ses succès depuis des années sur un noyau dur de vieux briscards, du gardien Essam Al Hadari aux attaquants angolais Gilberto et Flavi en passant par les défenseurs Shady Mohamed et Ahmed El Sayed, tous sont devenus des stars grâce à leurs prouesses dans les rangs du National. A 36 ans, Gomaa occupe, quant à lui, une place à part. Triple vainqueur de la Coupe d'Afrique des Nations de la CAF, il est sans doute le footballeur actuel le plus titré en club et en sélection. Il a atteint la barre des 100 capes en mars, lors d'un match de qualification pour la CAN 2012 perdu par l’Égypte aux mains de l'Afrique du Sud. Parallèlement, il affiche un prestigieux palmarès avec Al Ahly, qui a remporté la bagatelle de sept championnats nationaux d'affilée.

Une décennie mémorable
Ahly a fêté le 21ème siècle en beauté lorsqu'en 2001, il a décroché sa première Ligue des champions depuis 1987 aux dépens des Sud-Africains du Mamelodi Sundowns, 4:1 en cumulé. Mais c'est à partir de 2005 qu'il a véritablement entamé sa marche vers la gloire, en s'offrant trois titres et une deuxième place en l'espace de quatre ans. Artisan de la victoire en finale sur l’Étoile du Sahel de Tunisie en 2005, Barakat porte toujours les couleurs d'Al Ahly, tout comme ses coéquipiers de l'époque, Moteab, Aboutrika et Gomaa. Barakat aurait pu devenir le plus grand footballeur arabe de tous les temps s'il n'avait souffert de blessures à répétition. Une fracture du bras va d'ailleurs l'empêcher de disputer les deux prochaines rencontres de Ligue des champions.

Aux côtés de l'attaquant Moteab, de nouveau en grande forme, Aboutrika tente de retrouver son talent de meneur de jeu qui a notamment fait merveille en 2006, année où il a inscrit un but de la victoire contre une autre formation tunisienne, le CS Sfaxien. Remplaçant lors de la finale remportée sur Coton Sport en 2008, Ahmed Fathi figure aujourd'hui parmi les leaders de l'équipe. Il aurait refusé un transfert au Queens Park Rangers cette année pour rester au Caire. Après 12 ans passés dans les cages d'Al Ahly, le célèbre gardien Al Hadari a fait de brèves escales en Europe et dans deux autres clubs égyptiens, Ismaily et Zamalek, avant de mettre le cap sur le Soudan, où il évolue actuellement. Manuel Jose, qui en est à son troisième mandat à la tête d'Ahly en une décennie, a prouvé au fil des ans que pour gagner, une équipe avait besoin d'une épine dorsale de joueurs fiables, talentueux et rapides. Mais les temps changent. "Mes meilleurs joueurs vieillissent et nous ne sommes plus aussi puissants que par le passé", observait Jose récemment. Pourtant, même si les ténors arrivent en fin de carrière, il ne serait guère judicieux de les enterrer trop vite...

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2008

Al Ahly celebrates winning the CAF Champions Leagu...

17 nov. 2008

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2008

Final LC CAF Al Ahly Coton Sport

16 nov. 2008

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2011

Derniers espoirs de dernier carré

25 août 2011

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2011

Al Ahly revient dans la course

15 août 2011