Cham. du Monde des Clubs de la FIFA Coupe Toyota, Japon 2005

11 décembre - 18 décembre

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2005

Ahly et Sydney : tout pour ne pas finir dernier

Vendredi au Stade national de Tokyo, Al Ahly et Sydney livreront bataille afin de ne pas rentrer du Japon avec comme seul souvenir, la cuillère de bois du Championnat du Monde des Clubs de la FIFA. Les Egyptiens tenteront de renouer avec la victoire après l'échec des quarts de finale, où le champion d'Asie Al Ittihad a mis fin à leur série de 55 matches sans défaite. Côté australien, on voudra faire honneur aux milliers de supporters qui ne manqueront pas d'encourager Kazu Miura et ses coéquipiers. Cette deuxième sortie du "roi Kazu" dans la compétition marquera d'ailleurs ses adieux au club de Sydney.

Dans cette rencontre pour la cinquième place, ce sont probablement les Cairotes qui auront le plus à prouver. En effet, leur prestation face à Al Ittihad n'a pas révélé grand-chose du football-spectacle qui fait leur réputation en Afrique. Quant aux Océaniens, pour une formation qui existe depuis moins de douze mois, ils ont fait forte impression lundi dernier face au Deportivo Saprissa. Même si les Costaricains l'ont finalement emporté 1:0, les hommes du coach Pierre Littbarski ont vendu chèrement leur peau.

En face, Manuel Jose devra espérer que ses ailiers soient plus entreprenants que lors du match d'ouverture. On pense en particulier à Mohamed Barakat, rarement à son avantage lundi soir contre les champions d'Asie. Il aura à cœur de prouver aux téléspectateurs du monde entier qu'il mérite de faire partie des meilleurs joueurs d'Afrique.

"Nous n'avons jamais réussi à les inquiéter sur les flancs, commente l'entraîneur portugais au sujet de la stérilité de ses attaquants contre Ittihad. C'est pourtant souvent en passant par les couloirs que nous arrivons à créer le danger. Mais lundi, ça n'a tout simplement pas marché."

Il souhaite maintenant qu'Ahly réagisse et inaugure une nouvelle série triomphale. "Il fallait bien que nous perdions un jour, ajoute-t-il. C'est tombé sur le mauvais match, mais c'est la vie. Tout qui compte désormais est de remporter la prochaine rencontre. Nous ne nous sommes jamais inclinés deux fois de suite au cours des deux dernières années. J'ai donc bon espoir."

Kazu : "Finir sur une victoire"

Sydney devra composer sans son arrière gauche Alvin Ceccoli, expulsé face à Saprissa. Cette absence devrait cependant être largement compensée par le soutien d'un public acquis à la cause de Kazu et de son équipe.

A l'âge de 38 ans, le Japonais portera le maillot bleu ciel pour la dernière fois de sa carrière. De quoi donner envie de briller. "C'était impressionnant de voir le nombre de supporters qui sont venus nous soutenir à Nagoya, déclare-t-il. Si c'est la même chose à Tokyo, ça nous aidera beaucoup. Je voudrais tellement finir sur une victoire."

Le coach allemand du Sydney FC aimerait quant à lui réussir quelque chose de positif, dans un pays dont il garde de très bons souvenirs. "Litti" a en effet été entraîneur au Yokohama FC. Après une année riche en émotions et un tournoi difficile, l'Allemand sera sûrement impatient de retourner aux antipodes pour se concentrer sur un seul objectif : gagner la première A-League de l'histoire.

Une victoire vendredi serait certainement la meilleure façon d'aborder la dernière ligne droite en championnat d'Australie. "Nous avons bien joué face à Saprissa. Ce match nous a été très utile au niveau de l'expérience. Vendredi contre Ahly, il faudra que nous nous servions de ce que nous avons appris."

Pour Sydney, qui à partir de l'année prochaine participera à la Ligue des Champions d'Asie, ce match pour la cinquième place représente sans aucun doute un excellent test d'aptitude.

Explorer le sujet