Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, E.A.U. 2018

12 décembre - 22 décembre

EAU 2018 - Al Ain

Al Ahbabi regarde déjà devant

© Getty Images
  • Al Ain bat l'Espérance et s'ouvre les portes du dernier carré
  • Bandar Al Ahbabi a brillé et été l'auteur du troisième but
  • Bandar revient sur le match et évoque la demi-finale contre River Plate

Après avoir encaissé trois buts en première période contre Team Wellington, Al Ain a veillé à ne laisser aucune faille derrière dès le début de son match contre l'Espérance. Résultat : non seulement les hôtes ont réussi à contenir les assauts des vainqueurs de la dernière Ligue des champions de la CAF, mais ils ont également marqué tôt dans la partie, avant d'ajouter un deuxième puis un troisième but pour mettre un terme aux rêves tunisiens.

Zoran Mamic, l'entraîneur d'Al Ain, avait insisté auprès de ses joueurs sur l'importance de se battre sur chaque ballon dès le coup d'envoi. "Il nous a demandé de nous concentrer à fond dès le départ. Le fait de bien faire attention dès le coup d'envoi donne toujours un avantage", confirme Bandar Al Ahbabi au micro de FIFA.com. "Au match ouverture, nous avons commis des erreurs de concentration et cela nous a coûté trois buts, même si nous sommes bien revenus en deuxième mi-temps et nous avons finalement réussi à nous qualifier".

Latéral moderne

Il faut dire que l'attaque d'Al Ain a bien été aidée par ses défenseurs. Les latéraux brillent depuis le début de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, EAU 2018 et le troisième but de Bandar Al Ahbabi l'illustre parfaitement, inscrit sur une passe en retrait de son coéquipier Caio. "J'ai décidé de m'avancer un peu et de changer de position. J'ai reçu un ballon en or et je n'ai eu qu'à le pousser au fond des filets", commente sobrement Bandar.

Il estime que le plan tactique consistant à utiliser les ailes porte ses fruits. "Si vous regardez le football en Europe tel qu'il est pratiqué par des clubs comme le Real Madrid et Barcelone, les équipes sont devenues très dépendantes des arrières gauche et droit. Nous sommes capables de conserver le ballon, ce qui permet à nos latéraux d'avancer, et nous faisons de notre mieux pour apporter quelque chose."

© Getty Images

Prêts pour River Plate

Après leur victoire sur l'Espérance, Al Ahbabi et ses coéquipiers se tournent déjà vers leur adversaire en demi-finale, River Plate, vainqueur de la Copa Libertadores, qui débarque aux Émirats Arabes Unis après son triomphe en finale face à Boca Juniors. "Je les ai vus contre Boca. C'est une très bonne équipe, avec un grand potentiel. Nous respectons chaque adversaire et nous devrons réaliser une performance digne d'une demi-finale", annonce Al Ahbabi dont l' équipe, en atteignant les demi-finales du tournoi, a déjà fait aussi bien qu'Al Jazira l'an dernier.

À cette occasion, l'équipe hôte était tombée à l'avant-dernier obstacle, contre le Real Madrid. "Le plus important pour nous, c'est de faire honneur aux Émirats Arabes Unis. Nous nous en sommes bien sortis jusqu'à présent, mais nous sommes déterminés à aller aussi loin que possible, car nous estimons que nous n'avons pas encore atteint notre objectif", conclut-il.

Explorer le sujet

Articles recommandés

EAU 2018 - Kashima Antlers

Le Petit Poucet décidé à terrasser l'ogre

15 déc. 2018

EAU 2018 - River Plate

Gallardo dans l'histoire et dans le cœur de River

13 déc. 2018

EAU 2018 - Al Ain

Elshahat et Al Ain ont retenu la leçon

14 déc. 2018