Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Japon 2015

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Japon 2015

10 décembre - 20 décembre

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2015

Alario passe du hameau au statut de héros

Lucas Alario of River Plate celebrates
© Getty Images

Onze ans plus tôt, aucun des 100 habitants de Cuatro Bocas n'aurait imaginé Lucas Alario en artisan de la qualification de River Plate pour une finale de Coupe du Monde des Clubs de la FIFA. Illustre inconnu venu d'un hameau perdu, ce supporter de Boca Juniors jouait au football sans grand enthousiasme. "Ça ne lui plaisait pas, il se destinait à autre chose", rapportait son père Abel il y a quelques mois.

C'est lors de son entrée dans le secondaire à Tostado qu'il s'est pris de passion pour le ballon rond. L'enfant qui jouait pieds nus dans son village natal s'est mis à rêver de l'élite. Une fois professionnel, il a connu les affres des relégations et des remontées avec Colón de Santa Fe. En juillet 2015, il a cessé de flirter avec le purgatoire pour intégrer River Plate. Depuis, il a joué un rôle crucial dans la victoire des siens en Copa Libertadores et a récidivé au Japon, où sa tête décisive a fait chavirer de bonheur les supporters. "Tout ça est nouveau pour moi. Ça ressemble à un rêve pour quelqu'un qui s'est toujours battu dans le bas du tableau. J'ai traversé pas mal d'épreuves, comme la relégation avec Colón. Je vis une très belle année. Je n'espérais pas rejoindre un club comme River, remporter la Copa Libertadores ou disputer une Coupe du Monde des Clubs", explique-t-il à FIFA.com avec sérénité.

Il laisse à peine transparaître la détermination qui l'anime sur la pelouse et qui lui a permis de ne pas désespérer face à la défense hermétique de Sanfrecce Hiroshima : "Je reste toujours positif, je suis toujours aux aguets d'une occasion. Par chance, j'en ai trouvé une qui nous a offert la victoire". C'est grâce cette même détermination qu'à 22 ans, il a été recruté par l'un des deux plus grands clubs d'Argentine. Dernière option en attaque, il a finalement été très vite titularisé et a fêté ses débuts par deux passes décisives lors d'une demi-finale de Copa Libertadores au Monumental. Au retour au Paraguay, les Millonarios lui doivent l'égalisation face à Guaraní. "J'étais convaincu de pouvoir jouer. Depuis que j'ai rejoint River, mon rêve, mon objectif était de devenir titulaire. Je me bats tous les jours pour continuer à faire mes preuves auprès de l'entraîneur. Il m'a fait confiance de match en match et je lui suis très reconnaissant, car je suis ici grâce à lui."

Terminer en beauté
Marcelo Gallardo estimait que son mètre 84 serait décisif dans le jeu aérien et que sa capacité à réagir de dos ou de face lui offrirait des possibilités dont il ne disposait pas en attaque. Il a perçu l'ambition d'Alario dès l'arrivée de ce dernier à River, alors que la signature du contrat était retardée. "S'il l'avait fallu, j'aurais campé à Cardales, le lieu où se déroulait le stage de l'équipe, jusqu'à ce que la situation soit résolue", raconte l'entraîneur dans le livre Gallardo Monumental.

Comme tout le monde, *Pipa *traverse des moments de doute. En septembre, il s'est démis l'épaule dans un match de Copa Sudamericana et a craint l'opération. "Au début, j'ai eu peur de manquer la Coupe du Monde des Clubs, mais grâce à l'équipe médicale, à l'encadrement technique et aux kinés, j'ai pu aller au Japon." Le héros du jour a bien du mal à croire à ce qu'il a vécu ce 16 décembre à Osaka. "Il faut que j'en profite. Être ici, connaître de tels moments, recevoir un soutien aussi extraordinaire des tribunes… On ne vit pas cela tous les jours."

Le summum serait d'affronter et de vaincre le FC Barcelone pour terminer l'année par le sacre en Coupe du Monde des Clubs de la FIFA. "On en veut plus, on rêve du titre." S'imposer face à l'une des meilleures équipes de l'histoire n'aura rien d'une sinécure, mais rien ne paraît impossible à Lucas Alario, le buteur qui, petit, "se destinait à autre chose".

Explorer le sujet

Articles recommandés

Sanfrecce Hiroshima - River Plate : Lucas Alario (0:1)

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2015

Sanfrecce Hiroshima - River Plate : Lucas Alario (...

16 déc. 2015

Lucas Alario (River Plate)

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2015

Lucas Alario (River Plate)

16 déc. 2015

Lucas Alario of River Plate is congratulated on his goal by Rodrigo Mora

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2015

River passe dans la douleur (0:1)

16 déc. 2015

Guangzhou Evergrande FC captain Zheng Zhi leads his team out

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2015

Zheng Zhi prêt pour son plus grand défi

15 déc. 2015