Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Maroc 2013

11 décembre - 21 décembre

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2013

L’Atlético, de l’inquiétude au soulagement

© Getty Images

Comme si la déception suite à la défaite face au Raja de Casablanca n’était pas suffisante, l’Atlético a de nouveau connu des moments difficiles lors de la "petite finale". Opposé à Guangzhou Evergrande dans le match pour la troisième place, *O Galo *a tremblé jusqu'au bout. L'inquiétude a finalement laissé place au soulagement, après le but en contre de Luan (3:2). Auparavant, l'exclusion de Ronaldinho avait bien failli tout remettre en cause.

Face à ce coup du sort, les joueurs de Cuca se sont retrouvés dans l'obligation de transformer leur frustration en détermination. "C’est vrai que nous sommes entrés sur le terrain avec de la crainte, compte tenu de ce qui s’était passé lors du dernier match. On pensait plus à ne pas perdre, pour ne pas ternir davantage notre image", reconnaît Diego Tardelli au micro de FIFA.com. "On a eu la chance de marquer à la deuxième minute. Je pensais que ce but allait nous permettre de nous détendre, mais nos adversaires ont rapidement égalisé. Heureusement, nous avons de l’expérience et, même avec un joueur en moins, nous avons réussi à prendre le dessus et à marquer en toute fin de match."

Une fois la troisième place assurée, Tardelli a semblé plus soulagé que satisfait. Cette victoire n’effacera sans doute pas de sitôt la déception causée par l'échec cuisant subi dans le dernier carré. Ce résultat n'a pas grand-chose à voir avec les ambitions affichée par un club qui espérait finir en beauté une année historique. "On avait besoin de donner de l’importance à cette rencontre, même s’il s’agissait du match pour la troisième place. Bien sûr, nous sommes loin de ce que nous espérions mais au moins, nous quittons le Maroc la tête haute", estime-t-il. "Les clubs brésiliens ne peuvent pas se contenter d’une troisième place, ils se doivent de jouer le titre. Mais pour une première dans un tournoi de ce niveau, je trouve notre performance honorable."

Une nouvelle ère
Cuca a dirigé son dernier match avant de partir pour la RP Chine, à Shandong Luneng. Le technicien peut néanmoins se targuer d'avoir mené son club vers des sommets inédits, suite à son succès en Copa Libertadores. Même si les circonstances se prêtent mal aux discours ou à la fête, il faut maintenant gérer l'après Cuca.

Pour le remplacer, les dirigeants ont choisi Paulo Autuori, double vainqueur de la Copa Libertadores avec Cruzeiro (1997) et São Paulo (2005). "Nous n’avons pas parlé, parce que ce moment n'appartenait qu'à nous. Nous avons voulu terminer la compétition de façon digne. Mais ces événements donnent encore plus de relief à l’année que nous venons de vivre. Nous ne pouvons que remercier Cuca pour le travail accompli durant ces deux ans", souligne Tardelli. "L’année prochaine, nous gagnerons de nouveau la Copa Libertadores et nous reviendrons au Maroc."

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2013

Double adieu pour Guangzhou et l'Atlético

19 déc. 2013

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2013

Maroc 2013 : Guangzhou Evergrande - Atlético Minei...

21 déc. 2013

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2013

Ronaldinho : "Une année merveilleuse quand même"

19 déc. 2013

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2013

Le Raja en finale et en délire (3:1)

18 déc. 2013