Cham. du Monde des Clubs de la FIFA Coupe Toyota, Japon 2005

11 décembre - 18 décembre

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2005

L'aventure japonaise des SuperFans

Robert Patane vient de Sydney, José Carlos Ferreira et son fils de São Paulo, Samy Mokhtar Boshar d'Egypte, Abdulrahman Ahmed Abdulrahman Bukhari d'Arabie saoudite, Miguel Varela et ses enfants du Costa Rica et Omid Shah Malek d'Angleterre. Originaires des quatre coins du monde, tous partagent la même passion : le ballon rond.

Il s'agit en effet des grands vainqueurs du jeux-concours SuperFan organisé par la FIFA, il y a quelques mois, pour les supporters des six qualifiés pour le Championnat du Monde des Clubs de la FIFA Coupe TOYOTA, Japon 2005. Pour avoir le bonheur de voyager jusqu'au pays du Soleil Levant avec une personne de leur choix et d'encourager leur équipe dans cette nouvelle ère du football de club, il leur a suffi de prouver avec des mots, des dessins ou des photographies qu'ils étaient les plus fervents supporters de leur club.

Pour voir les candidatures gagnantes,  cliquez ici.

"J'ai lu qu'il fallait faire preuve de créativité et que l'on pouvait écrire ou dessiner, alors j'ai fait les deux", déclare Abdulrahman Ahmed Abdulrahman Bukhari, SuperFan d'Al-Ittihad, qui a assisté avec angoisse à la demi-finale de son équipe contre São Paulo.

"C'est génial. On a pu visiter plusieurs quartiers de Tokyo et on est aussi allés au château de Nagoya. On profite de notre temps libre pour faire du tourisme", explique Samy Mokhtar, qui regrette l'échec d'Aboutrika devant le but lors du match contre le Sydney FC.

Encouragé par ses sept frères, Manuel Varela, SuperFan du Deportivo Saprissa, a lui aussi présenté sa candidature. Mais l'auteur du dessin qui a remporté le concours est en fait sa fille. "J'ai eu l'idée et elle l'a couchée sur le papier", déclare-t-il, souriant. Toutefois, à l'heure de choisir celui ou celle qui l'accompagnerait au Japon, Manuel s'est retrouvé dans une position fort délicate.

"J'en ai pleuré de joie"
Alors qu'il allait avoir la chance de suivre le Monstruo Morado (Monstre mauve) en terres asiatiques, il n'avait pas le cœur de laisser les siens derrière lui. Après avoir acheté deux billets supplémentaires, la famille Varela s'est donc rendue au grand complet au pays du Soleil Levant.

"C'est une grande émotion de pouvoir être ici. Quand on m'a annoncé la nouvelle, je faisais des courses avec ma femme et j'en ai pleuré de joie. Quand je l'ai dit à mon fils, ç'a été son tour de pleurer", se souvient Jose Carlos Ferreira d'une voix vibrante d'émotion. Sa lettre au Père Noël et la photographie de tous les membres de sa famille vêtus des couleurs de São Paulo lui ont offert le voyage d'Amérique Latine en Asie.

"Chacun de nous vient d'un continent différent mais on est unis par notre amour pour le football, explique-t-il. Je crois qu'après la naissance de mes deux fils, c'est le plus grand moment de ma vie".

Les SuperFans se sont toujours assis les uns à côté des autres pour suivre les rencontres du Championnat du Monde des Clubs de la FIFA. Et s'il leur a parfois coûté d'accepter la défaite, tous savent qu'en regagnant leurs pénates, ils compteront cinq nouveaux amis à l'autre bout du monde.

Mais avant de se séparer, ils se retrouveront dans les tribunes du stade International de Yokohama pour assister à la grande finale entre Liverpool et São Paulo. Il se pourrait d'ailleurs que quelques SuperFans aient la sage idée de s'asseoir entre Omid Shah Malek et Jose Carlos Ferreira...

Explorer le sujet