Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Japon 2011

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Japon 2011

8 décembre - 18 décembre

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2011

Barcelone plane sur le monde (0:4)

Barcelona players celebrate
© AFP

Neymar contre Lionel Messi, le champion d’Amérique du Sud contre le champion d’Europe, le public du stade de Yokohama est prêt à en prendre plein la vue ce dimanche 18 décembre, lors de la finale de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Japon 2011™. Quatorze Blaugrana connaissent déjà la recette pour soulever le trophée, et Barcelone veut être le premier à réaliser la passe de deux, après son succès décroché en 2009.

L’expérience espagnole des grands rendez-vous est palpable dès le début de partie : le Barça pose son jeu avec sérénité, en tentant ses habituelles accélérations à la première brèche entrevue dans la défense santista. La première alerte vient d’un crochet de Messi, le lutin argentin enchaîne par une frappe enroulée sur les gants de Rafael Cabral, qui repousse sur un Thiago à l’affut, mais trop juste pour ajuster se frappe (13’).

Cinq minutes plus tard, Xavi gratifie son monde d’une aile de pigeon avant de lancer le Ballon d’Or de la FIFA, qui pique le cuir au-dessus de Cabral (17’, 0:1).  L’Argentin a marqué dans toutes les compétitions auxquelles il a pris part cette année. Le festival continue pour Xavi à la réception d’une passe de Daniel Alves, l’enchaînement contrôle-frappe semble trop facile (24’, 0:2). La machine européenne tourne à plein régime et la tentative timide de Borges (27’) ne constitue qu’une parenthèse. C'est au tour du duo Andres Iniesta - Cesc Fabregas de se mettre en évidence : le premier trouve astucieusement le second qui bute sur le poteau (29’).

Santos spectateur
Malgré sa volonté de bien faire, Neymar ne parvient pas à percuter la défense adverse, les passes de Paulo Henrique Ganso ne trouvent pas de brèche, et le champion d’Amérique du Sud semble impuissant. Juste avant la pause, Messi lance d’une talonnade une partie de billard ponctuée en bout de course par Fabregas (45’, 0:3). 

Une minute de jeu en seconde période et déjà une première frayeur pour les Brésiliens signée des pieds de Fabregas (46’). Neymar est à la réaction mais sa tête est trop enlevée (47’). Le petit prodige tente ensuite de stopper Messi, mais ne parvient pas à l'empêcher de servir Thiago pour la tête de Dani Alves, hors-cadre (51').

Les 68.166 spectateurs savourent ensuite trois occasions en autant de minutes. Messi se heurte d'abord à Cabral (54’), puis à Borges (55'), et Iniesta voit sa volée passer à coté (56’). Les Européens entreprennent ensuite de faire tourner la balle, devant des Brésiliens contraints à être spectateurs de leur maîtrise collective. C’est Alves qui signe l'alerte suivante, mais le poteau sauve le portier de Santos (80'). Ce dernier connait un court répit, plongeant dans les pieds de Messi, qui le mystifie d'un crochet extérieur (82’, 0:4).

L'addition est lourde, mais logique. L'Europe triomphe pour la cinquième fois d’affilée en Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, et le Barça signe la plus large victoire en finale de l’histoire du tournoi.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Santos - FC Barcelone

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2011

Santos - FC Barcelone

18 déc. 2011

Al-Sadd team mates rush to congratulate goalkeeper Mohamed Saqr of Al-Sadd

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2011

Belhadj offre le podium à Al-Sadd (0:0, 3:5 t.a.b)

18 déc. 2011