Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, E.A.U. 2018

12 décembre - 22 décembre

EAU 2018 - Espérance

Chammam veut oublier les regrets du passé

© AFP
  • Chammam revient sur le parcours décevant de l'Espérance à Japon 2011
  • Le capitaine donne des conseils à ses coéquipiers avant EAU 2018
  • Il rêve de rencontrer le Real Madrid en finale

On dit souvent qu'une défense solide est une forte garantie de trophées. Le rôle de Khelil Chammam dans le succès de l'Espérance de Tunis en Ligue des champions de la CAF ne fait que le confirmer. Grâce à sa solidité défensive, le club tunisien a franchi plusieurs obstacles délicats un peu partout en Afrique avant d'atteindre la finale, où il a affronté Al Ahly.

"Gagner la Ligue des champions de la CAF cette année a été quelque chose de spécial car c'est arrivé l'année du centenaire du club, et contre une grande équipe, Al Ahly", confie Chammam à FIFA.com. "De tous les trophées que nous avons remportés, celui-ci est unique parce que non seulement nous les avons battus, mais nous avons aussi mieux joué qu'eux. Ça a été un jour de bonheur pour la Tunisie et pour tous les supporters de l'Espérance. C'était un tournoi exceptionnel pour nous."

La déception de 2011

Chammam et ses coéquipiers ont participé à la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Japon 2011, mais le parcours de l'Espérance avait alors été bref. Les Tunisiens avaient été éliminés par Al Sadd, champion d'Asie, une défaite qui les avait empêchés de se mesurer au FC Barcelone en demi-finale.

"Ça a été une expérience décevante, malheureusement", admet le capitaine de 31 ans. "Nous avions mieux joué mais nous avons quand même perdu. Cette fois, nous sommes déterminés à faire un meilleur tournoi, pour oublier les regrets. En 2011, nous étions obsédés par l'idée de jouer Barcelone et nous avons négligé notre match contre Al Sadd. Dans nos têtes, c'était gagné avant même de pénétrer sur le terrain. Cette fois, les choses seront différentes. Nous devons respecter nos adversaires et essayer d'aller le plus loin possible."

Les conseils du capitaine

En plus de Chammam, trois autres joueurs de l'Espérance ont participé à l'édition 2011 de la Coupe du Monde des Clubs : Moez Ben Cherifia, Sameh Derbali et Taha Yassine Khenissi. Ce quatuor expérimenté sera en mesure de fournir quelques conseils au reste de l'équipe dont le premier adversaire sera le vainqueur de la confrontation entre Al Ain (EAU) et Team Wellington (Nouvelle-Zélande)..

"Nous devons d'abord nous concentrer sur notre quart de finale, prendre chaque match comme il vient et essayer de ne pas commettre les mêmes erreurs qu'en 2011", juge l'international tunisien. "Nous devons nous concentrer et bien étudier notre adversaire, puis tout donner sur le terrain pour ne pas avoir de regrets. Pour certains joueurs, cette participation à la Coupe du Monde des Clubs sera peut-être la seule de leur vie. Voilà pourquoi nous devons veiller à ne pas répéter les erreurs de 2011, même si nous avions bien joué."

Madrid, le rêve

Au moment d'aborder cette Coupe du Monde des Clubs, l'Espérance a-t-elle des objectifs spécifiques ? "Nous n'avions pas vraiment envisagé de gagner la Ligue des champions cette saison, mais nous voulions aller le plus loin possible", explique Chammam. "Il n'y avait pas beaucoup de pression sur nous, ce qui nous a sans doute aidés dans la conquête du titre. Nous allons essayer de faire la même chose en Coupe du Monde des Clubs. Nous ne nous fixerons pas d'objectif, mais tout le monde rêve d'atteindre la finale et de jouer contre le Real Madrid."

Explorer le sujet

Articles recommandés