Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Qatar 2019™

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Qatar 2019™

11 décembre - 21 décembre

Qatar 2019

Cinq acteurs sous le feu des projecteurs

CWC stars heading to Qatar
  • Coup de projecteur sur cinq personnalités présentes au Qatar
  • Quel que soit leur poste, ces joueurs ont joué un rôle déterminant
  • Petit aperçu de ce qui vous attend pendant la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA.

À l'approche de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Qatar 2019, nous avons choisi quelques noms à retenir avant le début de la compétition.

Virgil van Dijk celebrates Liverpool winning the UEFA Champions League
© Getty Images

Virgil van Dijk

Liverpool, défenseur

L’arrivée du Néerlandais à Liverpool pour une somme record avait suscité quelques interrogations à l’époque ; aujourd’hui, tout le monde s’accorde à saluer ce coup de génie.

Premier défenseur à figurer parmi les trois finalistes du prix The Best - Joueur de la FIFA depuis le sacre de Fabio Cannavaro en 2006, Van Dijk brille par son sang-froid, sur le terrain comme en dehors. Son calme en ferait presque oublier son étonnante vivacité. Le Red peut également compter sur une belle qualité de passe, ainsi qu’un jeu de tête inspiré et précis. Enfin, s’il tacle rarement, c’est avant tout grâce à son excellente lecture du jeu.

Autre joueur à suivre

Mohamed Salah : l’intenable Égyptien fait partie d’un trio dévastateur en attaque. Troisième du classement The Best - Joueur de la FIFA l’année dernière, il a été élu meilleur joueur africain deux années de suite.

Baghdad Bounedjah of Algeria celebrates his goal
© imago

Baghdad Bounedjah

Al Sadd, attaquant

Bounedjah n’est pas près d’oublier l’année 2019. Quelques semaines après avoir remporté la Qatar Stars League avec Al Sadd, il est entré dans l’histoire en signant le but qui a offert à l’Algérie sa deuxième victoire en Coupe d’Afrique des Nations de la CAF.

Calme et efficace lorsque le ballon est au sol, Bounedjah devient puissant et autoritaire dès qu’il s’agit de lutter dans les airs. Ses 39 réalisations en 22 matches de championnat l’année dernière témoignent de sa forme du moment. Le meilleur buteur d’Al Sadd a également mené son équipe en demi-finale de la Ligue des champions de l’AFC. Auteur d’un triplé en l’espace de 20 minutes, il s’est distingué dès la deuxième journée du nouvel exercice en réalisant un quadruplé.

Autre joueur à suivre

Akram Afif : figure incontournable de la sélection qatarienne sacrée championne d’Asie en janvier, Afif enchaîne les buts et les passes décisives. Il a été élu meilleur joueur du championnat la saison dernière.

Anice Badri of ES Tunis is challenged by Michael Perez of CD Guadalajara 
© Getty Images

Anice Badri

Espérance Sportive de Tunis, attaquant

L'ailier est un international tunisien qui peut apporter le danger depuis les deux côtés, en plus d'être menaçant lorsqu'il repique au centre grâce à son jeu direct et son contrôle de balle.

Alors qu'il semblait mal parti pour évoluer au plus haut niveau en raison d'une grave blessure au dos qui l'a écarté des terrains pendant deux ans, Badri a aidé la Tunisie à se qualifier pour sa première Coupe du Monde de la FIFA en plus de dix ans et a remporté deux titres continentaux d'affilée avec l'Espérance.

Autre joueur à suivre

Khalil Chemmam : À part une saison, voilà 12 ans que le solide arrière central évolue à l'Espérance où il est un pilier et une source d'inspiration en défense.

Rogelio Funes Mori #7 of Monterrey uses the trophy as a mirror at the end of the Concacaf Champiols League final 
© Getty Images

Rogelio Funes Mori

Monterrey, attaquant

Frère jumeau de Ramiro, Rogelio Funes Mori, pour ses talents de buteur, a souvent été comparé à Diego Milito lors de son passage au centre de formation de River Plate, et il s’est finalement épanoui à Monterrey.

Longiligne, imprévisible et obsédé par l’idée d’inscrire son nom au tableau d’affichage, Funes Mori est capable d’un coup d’éclat à tout moment. Sa créativité lui permet d’emprunter des chemins de traverse vers le but adverse : les talonnades et les ciseaux retournés comptent au nombre de ses spécialités.

Autre joueur à suivre

Nicolas Sanchez : l’expérimenté défenseur argentin s’est découvert une certaine efficacité depuis son arrivée au Mexique, en 2017. Il a notamment inscrit deux buts décisifs en finale de la Ligue des champions de la CONCACAF.

Hienghene Sport captain Bertrand Kai (R) celebrates with a team-mate during the 2019 OFC Champions League final.
© OFC

Bertrand Kai

Hienghene Sport, milieu de terrain

Le capitaine de Hienghene a su se rendre indispensable au sein de la formation néo-calédonienne, tant par son talent de chef d’orchestre que par son instinct de buteur. Le Ballon d’Or de la Ligue des champions de l’OFC aime montrer l’exemple et prendre les choses en main. Lorsque des espaces se libèrent, il n’hésite pas non plus à se porter aux avant-postes, où son sens de la finition.

Sa technique lui vaut également de briller sur coups de pied arrêté, ce qui ne l’empêche pas de se montrer également à son avantage dans le jeu aérien. Il a ainsi inscrit deux coups de tête victorieux en ouverture de la Ligue des champions de l’OFC pour s’offrir un triplé, sans oublier de servir deux passes décisives à ses partenaires.

Autre joueur à suivre

Rocky Nyikeine : le gardien de Hienghene Sport a reçu le Gant d’Or au terme d’un parcours historique. Tout au long de la compétition continentale, il a multiplié les interventions décisives.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Jurgen Klopp, Manager of Liverpool speaks with Virgil van Dijk of Liverpool

The Best FIFA Men's Player

Van Dijk vu par les autres

04 sept. 2019

Monterrey v Tigres UANL - CONCACAF Champions League 2019

Concacaf Champions League

Monterrey, roi du continent pour la 4e fois

02 mai 2019

Virgil van Dijk

The Best FIFA Football Awards

Van Dijk, la construction d'un mur infranchissable

27 août 2019

Hienghène Sport celebrate winning the OFC Champions League 2019 Final (Courtesy: OFC)

OFC Champions League

Hienghene remporte un titre historique

11 mai 2019