Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Maroc 2013

11 décembre - 21 décembre

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2013

Conca, départ et retour d'une idole

© Getty Images

Le match pour la troisième place de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Maroc 2013 contre l'Atlético Mineiro constituera pour Darío Conca la première étape de sa réadaptation au football brésilien. Ce 21 décembre, l'Argentin affrontera en effet un adversaire qu'il connaît bien pour son dernier match sous les couleurs du club chinois de Guangzhou Evergrande FC. Il retrouvera ensuite Fluminense et un pays devenu sa deuxième maison.

À l'autre bout de la planète, le statut de Conca dans le club carioca n'a pas changé depuis son passage au Flu de 2008 à 2011, entre autres marqué par un titre national. À Guangzhou, le joueur s'est taillé une réputation tout aussi glorieuse à force de grands exploits. "J'espère que mon retour se passera bien, que je ferai ce qu'il faut et que je serai heureux, comme je l'ai été durant les trois ans que j'ai passés là-bas", confie Conca au micro de *FIFA.com *peu après la défaite 3:0 du club chinois face au Bayern Munich en demi-finale de la Coupe du Monde des Clubs. "Je suis très enthousiaste à l'idée de retrouver un endroit où j'ai vécu beaucoup de moments heureux, même si j'ai pris beaucoup de plaisir en Chine également."

À son retour au Brésil, Conca découvrira un nouveau Fluminense, qui a conquis un autre titre national en 2012, mais qui vit actuellement une saison délicate. Pour sa deuxième expérience au club, ce gabarit de poche a donc une idée fixe en tête : revivre avec le Flu les grands moments de 2010, année lors de laquelle il a été élu meilleur joueur du Brasileirão. "J'ai beaucoup travaillé pour en arriver là. J'ai décroché des récompenses, j'ai remporté le titre et maintenant, j'espère réussir de nouveau car les supporters le méritent", annonce-t-il. "Je vais être motivé car le club a misé sur moi et je respecte beaucoup cela. J'adore Fluminense et je veux donner le meilleur de moi-même. Sans parler de titres, j'espère apporter de la joie aux supporters et savoir qu'ils sont satisfaits de ce que je fais. C'est très important pour moi d'aider Fluminense."

Un grand vide
En faisant des heureux, Conca fera des malheureux en Chine, pays qu'il quitte avec le sentiment du devoir accompli et la certitude de recevoir un accueil à bras ouverts en cas de retour. Car pour Guangzhou, les trois offres officielles et le gros chèque signé en 2011 pour engager Conca ont trouvé leur justification dans trois titres nationaux, une Ligue des champions de l'AFC et l'accession au statut de grosse écurie de l'Empire du Milieu.

Ce n'est pas par hasard que Conca est devenu une véritable idole. Il a reçu des distinctions, comme celle de meilleur joueur de Chine en 2013, devenant même le chouchou de l'expérimenté Marcello Lippi, l'entraîneur d'Evergrande. "Conca est un grand joueur. Je suis fier d'avoir travaillé avec lui au cours de ces deux ans et demi", assure l'Italien avant la dernière prestation de l'Argentin sous les couleurs e Guangzhou. "J'ai entraîné des joueurs comme Del Piero, Zidane et Totti. À mes yeux, Conca est aussi brillant qu'eux."

Encensé par les supporters et son entraîneur, Conca l'est aussi par ses coéquipiers, comme Muriqui, avec lequel il a formé un tandem prolifique et spectaculaire ces dernières saisons. Naturellement, le Brésilien ne peut que regretter le départ de son acolyte : "Il va beaucoup nous manquer", regrette l'attaquant. "J'espère que le club pourra continuer à bien marcher et que ce départ sera compensé par l'arrivée d'un joueur de même qualité. Nous avons atteint un niveau très élevé et nous espérons nous y maintenir."

Le milieu offensif apprécie tous ces compliments et il mesure à sa juste valeur toute l'affection qu'il a reçue au cours de son aventure chinoise. Il espère d'ailleurs renvoyer l'ascenseur lors de sa dernière sortie avec Guangzhou. En suivant, comme il l'a fait ces dernières années, il s'envolera pour l'autre bout du monde, partagé entre nostalgie et satisfaction. "L'expérience a été très positive et je suis heureux d'avoir vécu tout cela. Nous avons connu beaucoup de belles choses et nous nous sommes qualifiés pour cette Coupe du Monde alors que peu de gens nous voyaient réussir. Guangzhou possède un grand entraîneur, de bons joueurs étrangers, il va continuer sur cette voie. De loin, je vais espérer qu'ils restent sur cette dynamique et qu'ils retrouvent la Coupe du Monde", conclut-il.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2013

Ronaldinho : "Une année merveilleuse quand même"

19 déc. 2013

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2013

Maroc 2013 : Guangzhou Evergrande FC - FC Bayern M...

17 déc. 2013

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2013

Maroc 2013 : Guangzhou Evergrande - Al Ahly

14 déc. 2013

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2013

Maroc 2013 : entraînement de Guangzhou Evergrande ...

16 déc. 2013

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2013

Ribéry annonce déjà ses meilleurs voeux

19 déc. 2013

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2013

Conca veut conclure en beauté

09 déc. 2013

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2013

Double adieu pour Guangzhou et l'Atlético

19 déc. 2013