Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, E.A.U. 2018

12 décembre - 22 décembre

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2018

L'Asie attend son nouveau champion

© Getty Images
  • Deux finalistes inédits dans la finale aller-retour de la Ligue des champions de l'AFC
  • Le grand club de Téhéran, Persepolis, vise un premier sacre dans la compétition
  • Les Kashima Antlers veulent goûter à nouveau à la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA

La finale de la Ligue des champions de l'AFC, qui opposera Persepolis et les Kashima Antlers, restera dans l'histoire quel qu'en soit le vainqueur. Aucun des deux finalistes n'a précédemment atteint ce stade de la compétition. L'occasion est ainsi rêvée pour les deux formations d'inscrire un nouveau nom au palmarès de l'épreuve suprême des clubs en Asie, et de s'ouvrir les portes de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Émirats Arabes Unis 2018.

Persepolis aborde la finale avec l'ambition de reproduire sur la scène continentale la forme qu'il affiche depuis deux ans dans le championnat d'Iran, dont il a remporté les deux dernières éditions. Sous la houlette de Branko Ivankovic, le club de Téhéran a une occasion rare de faire honneur à sa longue et riche histoire en décrochant pour la première fois de son existence la couronne asiatique tant convoitée.

Même situation pour Kashima, qui n'a jamais gagné la Ligue des champions de l'AFC, mais a toutefois déjà disputé la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, en 2016 au Japon, en tant que représentant du pays hôte. Huit fois vainqueurs de la J.League, les Antlers aimeraient retrouver les frissons de la compétition reine des clubs au niveau mondial.

Les joueurs à suivre

Persepolis s'appuiera une nouvelle fois sur son gardien de but Alireza Beiranvand, qui est dans la forme de sa vie en ce moment, pour tenter de repousser les assauts japonais lors de la finale aller de ce samedi. Le gardien de but de 26 ans avait attiré l'attention du monde entier en empêchant Cristiano Ronaldo de marquer sur penalty lors du match nul 1-1 de la RI Iran contre le Portugal à la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™. Il a été excellent lors du bon parcours de Persepolis jusqu'en demi-finales de la Ligue des champions de l'AFC l'an dernier, et a continué sur sa lancée en 2018.

La principale menace pour le gardien iranien sera très probablement Yuma Suzuki, fer de lance du secteur offensif de Kashima. Le dynamique attaquant a été particulièrement brillant pour ses débuts en Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, à Japon 2016, où il avait inscrit un but contre l'Atlético Nacional, avant de semer la panique dans la défense du Real Madrid en finale. À 22 ans, il n'a marqué que deux buts dans la présente campagne continentale, mais il s'est beaucoup sacrifié afin de créer des espaces pour ses coéquipiers.

Le saviez-vous ?

Le principal artisan de l'incroyable parcours de Persepolis jusqu'en finale n'est autre que Branko Ivankovic, l'ancien sélectionneur de la RI Iran, qui avait emmené la Melli à la Coupe du Monde de la FIFA, Allemagne 2006™. Arrivé à la tête de Persepolis en 2015, le technicien de 64 ans a eu un impact immédiat en conduisant l'équipe au titre de champion d'Iran dès sa première saison sur le banc.

Les performances éblouissantes de Kashima dans cette Ligue des champions doivent beaucoup à l'entraîneur Go Oiwa, un ancien défenseur qui a notamment porté les couleurs du Nagoya Grampus Eight et de Kashima au cours de sa carrière. Depuis sa prise de fonction en mai 2017, Oiwa a réussi à façonner un groupe qui s'est forgé une solide réputation en matière de défense et de combativité.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2018

Persépolis et Kashima pour une première

24 oct. 2018

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2018

Le chemin vers la gloire tout tracé

04 sept. 2018

Coupe du Monde de la FIFA 2018™

Résumé : RI Iran 1-1 Portugal

25 juin 2018