Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, E.A.U. 2018

12 décembre - 22 décembre

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2018

 Djabou, l'expérience pour inverser la tendance

  • L’ES Sétif s’est inclinée 2-0 à l’aller en Égypte
  • Le match retour a lieu le 23 octobre en Algérie
  • Djabou évoque les ambitions de son équipe

L’ES Sétif avait débuté son parcours en phase de groupes de la Ligue des champions de la CAF par deux défaites sur le terrain du TP Mazembe, puis à domicile, face au MC Alger. Promis à une élimination précoce, les Algériens n’ont jamais renoncé et ont arraché les huit points nécessaires pour accéder aux quarts de finale.

Artisan de ce retour au premier plan, Abdelmoumene Djabou dresse un premier bilan de cette campagne. "Notre équipe a montré deux visages très différents. Nous avons perdu nos deux premiers matches et, alors que tout le monde nous voyait quitter la compétition, nous avons réalisé un miracle en revenant dans la course", estime le meneur de jeu au micro de FIFA.com.

Désormais, un défi de taille attend les Algériens en demi-finale. Al Ahly, géant du football africain, a fait parler sa supériorité en s’imposant 2-0 à l'aller. "Il faut reconnaître que notre manque d’expérience nous a coûté cher lors de cette défaite à Alexandrie. Nous avons un peu trop respecté nos adversaires", regrette Djabou. "Pourtant, à l’issue de la première mi-temps, nous étions convaincus de pouvoir faire quelque chose. Nous avons pris conscience que les Égyptiens n’étaient pas aussi forts que nous l’imaginions. Nous étions plus en confiance et nous avons livré une bonne deuxième mi-temps. Malheureusement, nous n’avons pas marqué."

Au pied du mur, l'ESS veut croire que rien n’est perdu et mise sur l’expérience de Djabou, qui s’était illustré lors de la Coupe du Monde de la FIFA, Brésil 2014™. Auteur de deux réalisations contre la République de Corée et l’Allemagne en Amérique du Sud, il se sait attendu au tournant.

L’avantage de l’expérience


"Grâce à cette Coupe du Monde, je suis aujourd’hui en mesure d’aider mes coéquipiers. J’essaye de faire profiter les jeunes de mes conseils, sur le terrain comme en dehors. Je veux qu’ils puissent être performants en match", explique le huitième de finaliste de Brésil 2014. "Nous avions vécu une situation comparable au Brésil : nous devions obtenir au moins le point du nul contre la Russie pour accéder à la suite de la compétition. C’est un scénario qui ressemble à celui que nous vivons aujourd’hui. Au Brésil, les anciens comme Madjid Bougherra nous avaient fait partager leur expérience. Maintenant, c’est à moi de tenir ce rôle."

Djabou n’a donc pas renoncé à soulever le trophée continental, un exploit qui lui ouvrirait les portes de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA. "J’ai joué en Coupe du Monde et en Coupe d’Afrique des Nations. J’ai presque tout connu en club, mais je n’ai encore jamais remporté la Ligue des champions. Je n’ai donc jamais participé à la Coupe du Monde des Clubs", rappelle le milieu de terrain de 31 ans. "Tous les joueurs rêvent de gagner un titre continental et de prendre part à des compétitions prestigieuses. Je vais faire tout ce qui est en mon pouvoir pour boucler ma carrière à Sétif sur une victoire en Ligue des champions et une participation à la Coupe du Monde des Clubs."

Articles recommandés

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2018

Désignation des arbitres d'E.A.U. 2018

16 oct. 2018

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2018

Al Ain en premier de cordée

22 avr. 2018

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2018

Revivez le Tirage de la Coupe du Monde des Clubs

03 sept. 2018