Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Japon 2008

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Japon 2008

11 décembre - 21 décembre

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2008

Ferdinand : "Comme dans un rêve"

Players of Manchester United celebrate winning the FIFA Club World Cup Japan 2008
© Foto-net

Peut-on se lasser du succès ? Certains le pensent, mais pas Rio Ferdinand. Bien accroché au trophée de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA tout juste remporté par Manchester United aux dépens de la Liga de Quito (1:0), le défenseur anglais sort d'un vestiaire bruyant avec un grand sourire aux lèvres. Il y a de quoi.

En remportant la Premier League anglaise au terme de la saison 2006-2007, les Red Devils se qualifient pour la Ligue des champions de l'UEFA 2007-2008, qu'ils remportent. Ils valident ainsi leur billet pour la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2008 et, pour faire bonne mesure, s'adjugent en mai 2008 un deuxième titre de champion d'Angleterre consécutif. De quoi satisfaire le plus difficile des abonnés d'Old Trafford.

De quoi remplir de bonheur également Rio Ferdinand, un bonheur quasi enfantin, bien compréhensible lorsqu'à 30 ans, on porte les couleurs et le brassard du premier club anglais vainqueur de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA.

"C'est sans aucun doute ma plus belle année depuis que je suis footballeur professionnel, confie-t-il à FIFA.com. Remporter la Ligue des champions, la Premier League et maintenant la Coupe du Monde des Clubs est quelque chose de très spécial. Ça va bien au-delà de tout ce que j'ai pu imaginer étant petit. Maintenant, je veux continuer à gagner. J'adorais gagner quand j'étais gamin et cela me procure exactement les mêmes sensations aujourd'hui. Avec Manchester United et l'Angleterre, mes rêves sont devenus réalité.

Il n'y a pas beaucoup de joueurs qui peuvent dire qu'ils ont été champions du monde. Nous sommes la première équipe britannique à le devenir. C'est fantastique d'en faire partie

Il n'y a pas beaucoup de joueurs qui peuvent dire qu'ils ont été champions du monde. Nous sommes la première équipe britannique à le devenir. C'est fantastique d'en faire partie. Mais pour en arriver là, nous avons travaillé très dur au cours des deux dernières années. J'espère que cette victoire va définitivement lancer notre saison, car nous n'avons pas pris un très bon départ cette année. Espérons que c'est le déclic dont nous avons besoin.

C'est aussi une belle coïncidence de réussir une année aussi pleine alors qu'on commémore le 50ème anniversaire de la tragédie de Munich. D'une certaine manière, nous entrons dans l'histoire nous aussi. Trois titres de champions en moins de 12 mois, je pense que c'est une performance dont on peut être très fier."

Ferdinand ne tarit pas d'éloges à l'égard de son coéquipier en club et en sélection, Wayne Rooney. Non content d'inscrire l'unique but de la finale contre la Liga de Quito, l'ancien attaquant d'Everton a fait main basse sur les diverses récompenses du tournoi. Meilleur buteur, Ballon d'or adidas et trophée TOYOTA du meilleur joueur de ce Japon 2008 : qui dit mieux ?

Il a les moyens d'être le meilleur avant-centre du monde et je pense que durant ce tournoi, il l'a été

"Il a les moyens d'être le meilleur avant-centre du monde et je pense que durant ce tournoi, il l'a été, poursuit Ferdinand. Je dis ça sérieusement. D'ailleurs, je l'avais déjà déclaré avant de venir ici. Le manager ne dit pas autre chose et pas mal de joueurs sont d'accord là-dessus. Wayne doit maintenant se servir de ce qu'il a réalisé ici pour aller encore plus haut, mais il a déjà montré qu'il faisait partie des meilleurs joueurs du monde."

Avant le tournoi, le défenseur mancunien avait déjà confié à FIFA.com qu'il était impatient de retourner au Japon, dont il conserve de bons souvenirs liés à sa participation avec l'Angleterre à la Coupe du Monde de la FIFA 2002, ainsi qu'aux tournées d'été de Manchester United en Extrême-Orient.

A ces douces réminiscences, Ferdinand peut désormais ajouter celle d'avoir soulevé - comme capitaine intérimaire en l'absence de Gary Neville et de Ryan Giggs dans le 11 de départ de Ferguson - le trophée de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA.

"C'est un honneur de recevoir ce trophée, surtout que je ne suis pas capitaine normalement. D'ailleurs, peu importe si je suis capitaine ou pas. Le plus important est de gagner des matches et des titres.

Au niveau de l'organisation, tout a très bien fonctionné, comme d'habitude avec la FIFA et le Japon. Ce n'est pas la première fois que nous venons ici. Chaque fois, nous sommes très satisfaits. Nous sommes toujours très bien reçus, très bien traités. Cette fois, ça a été la même chose. Les supporters sont fantastiques, pas seulement les supporters japonais, mais également tous ceux qui sont venus d'Angleterre."

Explorer le sujet

Articles recommandés

Manchester United's players celebrate winning the FIFA Club World Cup 2008

Japon 2008

Les Diables l'emportent…

21 déc. 2008

Rio Ferdinand - FIFA Club World Cup Japan 2008

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2008

Rio Ferdinand - FIFA Club World Cup Japan 2008

21 déc. 2008