Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Qatar 2019™

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Qatar 2019™

11 décembre - 21 décembre

Copa Libertadores

Flamengo, de l'agonie à l'extase

Diego Alves, Everton Ribeiro and Diego of Flamengo lift the trophy after winning the final
© Getty Images
  • Flamengo remporte sa deuxième Copa Libertadores 38 ans après la première
  • Le Fla renverse River Plate dans une finale à sensation
  • FIFA.com revient sur le parcours du nouveau roi d'Amérique du Sud

Il a fallu 38 ans et 3 jours à Flamengo pour soulever de nouveau la Copa Libertadores. Et il l'a fait aux dépens de l'équipe qui a dominé le football sud-américain ces dernières années, le River Plate de Marcelo Gallardo.

Un retournement spectaculaire dans les ultimes minutes de la finale disputée à l'Estadio Monumental de Lima a permis au Mengão de décrocher son deuxième titre continental, et une première participation à la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Qatar 2019.

Une remontée historique

Le Fla n'a cessé de progresser au fil des matches sur la route de sa deuxième Libertadores. Après avoir arraché la tête du Groupe D à la LDU Quito et à Peñarol à la différence de buts, il a dû en passer par l'épreuve des tirs au but pour se défaire d'Emelec en huitième de finale. Il est monté en régime contre l'Internacional de Porto Alegre à l'étape suivante, avant de dominer Grêmio dans le dernier carré (6-1 en cumulé, dont 5-0 au retour).

Arrivé en finale grâce à l'efficacité du duo d'attaquants Bruno Henrique - Gabriel Barbosa Gabigol, Flamengo a vu son système de jeu court-circuité par River, qui a frappé le premier. Le but de Rafael Santos Borré (14’) a donné l'avantage aux Millonarios jusqu'à la 89ème minute et l'intervention de Gabigol. Profitant des erreurs adverses, le meilleur buteur du tournoi a retourné la situation en deux coups de patte fulgurants (89’ et 90'+2).

💪 Le chemin de la gloire

  • 13 matches disputés
  • 7 victoires, 3 nuls et 3 défaites
  • 24 buts marqués (1,85 par match), contre 10 concédés

🌟 Le joueur

Transféré à Flamengo en janvier depuis l'Inter Milan, Gabigol a conquis les supporters par sa verve offensive. En Copa Libertadores, il a inscrit 9 buts en 12 rencontres, dont 5 entre les huitièmes, les quarts et les demi-finales, avant de signer le doublé décisif dans le match au sommet.

En entrant sur la pelouse de Lima, l'attaquant a eu un geste qui a inquiété ses fans : il a touché le trophée. Mais le héros du jour a rompu la malédiction avec panache. Très discret pendant le match, il a surgi dans la surface juste à temps pour marquer le 1-1, avant de se jouer de Javier Pinola pour offrir la victoire aux siens.

🤔 Les clés de la réussite

Le club aux plus de 40 millions de supporters a été très actif sur le marché des transferts en 2019. Outre Gabigol, il a intégré en janvier Giorgian de Arrascaeta, Bruno Henrique et Rodrigo Caio, tous piliers de l'équipe. En juin sont arrivé les deux latéraux titulaires, Rafinha et Filipe Luis, et bien sûr, le principal artisan des succès du Fla, le technicien Jorge Jesús.

Le Portugais a su souder ce groupe de joueurs talentueux pour construire une formation à vocation offensive, caractérisée par un pressing haut et des changements de position incessants afin de désorganiser l'adversaire et de créer des brèches.

🎙️ Entendu…

"La victoire remportée par Flamengo aujourd'hui n'est pas seulement ma victoire ou celle des joueurs. C'est la victoire du football brésilien. Quand j'ai accepté de venir ici, je rêvais de disputer la Libertadores, d'accéder à la finale et de la gagner." - Jorge Jesús, entraîneur de Flamengo

Diego (R) of Flamengo kisses his teammate Filipe Luis
© Getty Images

🤓 Le saviez-vous ?

  • En 1981, Flamengo a non seulement gagné sa première Copa Libertadores, mais aussi la Coupe Intercontinentale après s'être imposé 3-0 sur Liverpool. Les deux équipes participent à la Coupe du Monde des Clubs cette année et pourraient se retrouver en finale.
    • Pendant que le Mengão fêtait son sacre dans les rues de Rio, Grêmio a battu Palmeiras, résultat qui octroie automatiquement le titre de champion du Brasileirao à Flamengo pour la première fois depuis 2009.
    • Le Colombien Gustavo Cuéllar a disputé la Copa Libertadores avec le Fla jusqu'aux quarts de finale, avant d'être transféré en août. Il sera, lui aussi, présent à Qatar 2019 dans les rangs de son nouveau club saoudien et champion d'Asie, Al Hilal.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Everton (R) of Flamengo struggles for the ball with Gonzalo Montiel of River Plate

Copa Libertadores

Un revenant défie le tenant

22 nov. 2019

Saudi Arabia's Al Hilal celebrate after winning the AFC Champions League final 

AFC Champions League

Al Hilal touche enfin au Graal

26 nov. 2019

Saudi Arabia's Al Hilal celebrate after winning the AFC Champions League final 

Qatar 2019

Al Hilal en classe mondiale

24 nov. 2019