Cham. du Monde des Clubs de la FIFA Coupe Toyota, Japon 2005

11 décembre - 18 décembre

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2005

Le géant Crouch écrase le Monstre Violet (0:3)

Liverpool s'est imposé 3:0 face au Deportivo Saprissa grâce à un doublé de Peter Crouch et à un but de Steven Gerrard. Voilà les Reds qualifiés pour la finale, où São Paulo les attend de pied ferme.

La finale que tout le monde attendait aura bien lieu. Liverpool a en effet rejoint São Paulo en s'imposant 3:0 face au Deportivo Saprissa dans le stade international de Yokohama, jeudi soir. Les deux buts de Peter Crouch, entre lesquels est venue s'intercaler une réalisation de Steven Gerrard, ont scellé la victoire des Anglais, qui ont largement dominé cette demi-finale contre les champions de la CONCACAF.

Vainqueurs de Sydney en quarts, les Costaricains affronteront les Saoudiens d'Al-Ittihad dimanche, juste avant que les rois d'Europe et d'Amérique du Sud ne croisent le fer pour le trône mondial.

Hernán Medord, l'entraîneur de Saprissa, a renouvelé sa confiance au onze titularisé contre les Australiens, ce qui n'empêche pas Liverpool de démanteler l'arrière-garde centraméricaine dès la troisième minute. Servi au premier poteau par un centre de John Arne Riise, Djibril Cissé réalise une déviation bien sentie pour son compère d'attaque Crouch, lequel croise une belle demi-volée dans les filets costaricains. Il s'agit là du deuxième but du géant sous le maillot des Reds (0:1, 3').

Pour l'occasion, Rafael Benítez a aligné quasiment tous ses titulaires. Et sa tactique initiale est sans équivoque : éprouver la défense de Saprissa en utilisant les centimètres de Crouch.

A la 17ème minute pourtant, le grand échalas esquive le duel en partant dans le dos de la défense, mais sa frappe, déclenchée en léger déséquilibre, passe largement à côté du cadre. Malgré la présence de Fernando Morientes sur le banc, l'association Crouch - Cissé fait merveille.

Suite à une transversale parfaite de Xabi Alonso, l'ancien Auxerrois centre pour Riise, mais le coup de tête du Norvégien ne pose aucun problème à José Porras, qui l'arrête sur sa droite. Quelques minutes plus tard, à la 26ème, Crouch ne peut contrôler une remise de la tête de Sami Hyypia dans les six mètres.

Les Costaricains semblent quelque peu dépassés par l'événement, mais ils se créent tout de même une grosse occasion juste avant la demi-heure de jeu. D'une passe en profondeur fatale à la défense anglaise, Walter Centeno lance Alvaro Saborio, mais la frappe rasante de l'attaquant tico passe à quelques centimètres du cadre.

Saborio va sûrement s'en mordre les doigts. Surtout que quatre minutes plus tard, Liverpool double la mise sur un contre. Intelligemment, Crouch dévie le cuir sur la gauche, dans la course de Riise, qui ajuste un centre flottant au second poteau. Seul sur la droite, Gerrard est déjà prêt à conclure, mais le ballon semble ne jamais vouloir redescendre. Quand il se décide enfin à retomber, le capitaine des Scousers exécute une frappe instantanée pleine de maîtrise : il contre parfaitement la rotation du cuir et loge ce dernier entre Porras et son poteau gauche (0:2, 32').

* * Le Deportivo contre-nature

Cette fois, le Monstre Violet a bel et bien les deux genoux à terre. Gêné par le pressing anglais, il en est réduit à jouer contre nature, usant et abusant de longs ballons pour l'excellent Christian Bolaños, qui multiplie les courses.

Juste avant la pause, Gerrard se fait à nouveau la belle, mais dans un excès d'altruisme, il essaie de servir Cissé et gâche une belle occasion. Deux minutes après la pause, l'international anglais parvient cette fois à trouver l'attaquant tricolore sur un coup franc excentré, mais la tête du numéro 9 effleure le poteau.

En plus d'être gigantesque, Crouch s'avère roublard. Exploitant une hésitation de Victor Cordero, il surgit dans la surface et trompe calmement Porras pour inscrire son deuxième but du match, son troisième depuis son arrivée sur les rives de la Mersey (0:3, 58').

Les Reds vont alors se réserver quelques gourmandises. Entré à la place de Gerrard, Florent Sinama-Pongolle bénéficie d'une talonnade de Cissé, mais il est neutralisé in extremis par un tacle désespéré. Muet depuis très longtemps en Premier League, Crouch est tout près de signer un hat-trick à la 69ème minute : il réussit parfaitement son contrôle dans la surface mais enlève beaucoup trop sa frappe.

Ayant match gagné, les hommes de Benítez se relâchent, ce qui permet à Saprissa de s'exprimer. Ainsi, le coup franc rentant de Randall Azofeifa manque de surprendre José Manuel Reina ; Ronald Gómez a bien suivi, mais son tir est détourné en corner.

Les Ticos vont bien se créer des pseudo-occasions d'inscrire un but historique contre Liverpool, mais il était écrit que les cages anglaises resteraient inviolées ce soir. Il n'y a pas photo : les champions d'Europe étaient largement au-dessus.

Explorer le sujet