Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Qatar 2020™

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Qatar 2020™

1 février - 11 février 2021

Qatar 2020

Gignac-Lewandowski, une vie pour le but

Andre-Pierre Gignac and Robert Lewandowski
© FIFA.com
  • Le Bayern Munich affronte Tigres en finale de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA
  • Robert Lewandowski et André-Pierre Gignac ont brillé en demi-finale.
  • Zoom sur les deux attaquants avec stats, déclarations et buts spectaculaires

Le FC Bayern Munich sera-t-il capable d’imiter le FC Barcelone version 2009/10 et de réaliser un historique sextuplé ? Ou bien les Tigres UANL créeront-ils la surprise en finale de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA™ ?

Pour écrire l'histoire, les deux adversaires comptent parmi leurs atouts maîtres deux trentenaires étincelants, véritables machines à marquer des buts. À la veille de la finale, FIFA.com pose sa loupe sur Robert Lewandowski et André-Pierre Gignac.

Robert Lewandowski André-Pierre Gignac
Âge 32 34
Taille 1m85 1m87
Profil Droitier Droitier
Numéro 9 10
1,07

Robert Lewandowski tourne à 1,07 but par match cette saison (29 en 27 rencontres). Il a fait encore mieux la saison dernière : 1,17.

10

André-Pierre Gignac a inscrit dix buts lors de ses neuf derniers matches, toutes compétitions confondues. Il a trouvé le chemin des filets lors de ses six dernières sorties.

Entendu...

"Si nous gagnons la Coupe du Monde des Clubs, nous réaliserons l’un des plus grands exploits de l’histoire du football. Pas seulement pour le Bayern ou pour l’Allemagne. Ce serait l’une des plus grandes choses réalisées dans l’histoire du football mondial." - Robert Lewandowski

"André-Pierre Gignac joue un rôle fondamental pour les Tigres. C’est lui qui dicte le tempo. Techniquement, il m’impressionne. Il dirige vraiment l’équipe. Il sait quand accélérer et ralentir le jeu. Il est décisif. C’est difficile de l’empêcher de marquer des penalties." - Kaká

Interview : Robert Lewandowski

Lire également

Interview : Robert Lewandowski

Ils ont failli passer sous le radar

Lewandowski : "Il avait des jambes très maigres. Je n’arrêtais pas de lui dire que s’il ne mangeait pas davantage de sandwiches au bacon pour s’étoffer, il n’arriverait jamais à rien. Mais les années passaient et ses jambes restaient aussi fines que des baguettes de tambour." L’anecdote est racontée par Krzysztof Sikorski, entraîneur dans le club où Lewandowski a joué de huit à 16 ans. Cela explique peut-être que l’attaquant ait fait ses débuts en cinquième division polonaise. Ou qu’après avoir intégré les catégories de jeunes du Legia Varsovie, il ait été libéré par le club sans avoir rejoint l’équipe première, car jugé trop frêle.

Lewandowski s’entend dire qu’il doit renoncer à ses rêves de carrière dans le football, mais il adore regarder jouer Thierry Henry et il est déterminé à suivre ses traces. Alors il travaille d’arrache-pied pour passer de la troisième à la deuxième division polonaise, avant d’atteindre la première division, dont il devient le joueur phare, permettant au Lech Poznan de remporter sa première Ekstraklasa (championnat de Pologne) en 17 ans.

Gignac : "On m’a dit que si je n’étais pas capable de faire ma place dans un club qui se dirigeait vers le CFA et qui ne pouvait pas recruter à cause de ses difficultés financières, alors je n’avais pas d’avenir dans le football." À l’âge de 16 ans, Gignac est libéré par le FC Martigues, club de sa ville natale, et encouragé à s’investir dans sa scolarité. Mais il s’accroche à ses rêves de carrière dans le football et deux ans plus tard, il fait des débuts tonitruants chez les pros avec le FC Lorient en Ligue 2. Quelques instants après son entrée en cours de jeu, il inscrit le but de la victoire.

Malgré tout, il ne trouve pas sa place dans l’effectif des Merlus et est envoyé en prêt au Pau FC, en National. Après une première saison anonyme au Toulouse FC, il y explose lors de son deuxième exercice : il termine meilleur buteur de la Ligue 1 avec 24 unités, loin devant ses poursuivants immédiats, Karim Benzema et Guillaume Hoarau.

Meilleurs buteurs historiques de Tigres

Joueur Buts Matches Ratio
André-Pierre Gignac 147 246 0,60
Tomas Boy 104 431 0,24
Walter Gaitan 80 201 0,40
Lucas Lobos 68 231 0,29
Geronimo Barbadillo 61 251 0,24

Meilleurs buteurs historiques du Bayern Munich

Joueur Buts Matches Ratio
Gerd Müller 563 605 0,93
Robert Lewandowski 275 316 0,87
Karl-Heinz Rummenigge 217 422 0,51
Rainer Ohlhauser 215 Inconnu Inconnu
Thomas Müller 212 566 0,37

Deux spécialistes du pénalty

À ce jour, Gignac pointe à 13 penalties consécutifs marqués sous les couleurs des Tigres. Ses trois derniers échecs sont intervenus aux mois d’août 2017, 2018 et 2019.

Robert Lewandowski en était à 17 penalties réussis de suite jusqu’à ce que sa dernière tentative soit repoussée par le portier du Hertha Berlin, Rune Jarstein. Le Norvégien est devenu le deuxième gardien à empêcher le Polonais de marquer sur penalty en Bundesliga après Manuel Neuer, qui s’était interposé devant lui en 2013, quand l'attaquant polonais jouait au Borussia Dortmund.

Retrouvailles

Gignac faisait partie de l’effectif de l’Olympique de Marseille qui avait affronté le Bayern Munich en quart de finale de la Ligue des champions de l’UEFA 2011/12. Cette équipe dans laquelle on retrouvait également César Azpilicueta, Mathieu Valbuena et les frères Ayew était dirigée par un certain Didier Deschamps, champion du monde à France 1998 en tant que joueur et à Russie 2018 en qualité de sélectionneur. Gignac était entré en cours de jeu au match aller. Le Bayern l’avait emporté 4-0 sur l’ensemble des deux rencontres.

Mais Gignac a déjà trompé Neuer sur un coup de tête réussi à l’occasion de la victoire 2-0 des Bleus face à l’Allemagne lors d’un match amical en 2015.

Familles sportives

Le père de Lewandowski a joué en deuxième division polonaise, mais c’est en judo qu’il s’est le plus illustré, comme en témoigne son titre de champion de Pologne. La mère du buteur bavarois était une joueuse de volleyball, sport également pratiqué par sa sœur. L’épouse de l’avant-centre, Anna Lewandowska, a remporté plusieurs médailles aux Championnats du monde de karaté.

Gignac est cousin avec l’ailier du Panathinaïkos Yohan Mollo et avec l’ancien défenseur marseillais Jacques Abardonado.

Le saviez-vous ?

Lewandowski est l’un des deux seuls joueurs à avoir reçu le titre de Sportif polonais de l’année, qui a été décerné à 86 reprises. Après Zbigniew Boniek en 1982, l’attaquant a été désigné en 2015 et 2020.

Gignac est devenu à l’occasion de l’UEFA EURO 2016 le premier joueur évoluant en dehors d’Europe à être convoqué en équipe de France. Il a pris part à six matches et a heurté le poteau à la dernière minute du temps réglementaire en finale face au Portugal.

Des buts spectaculaires

Explorer le sujet

Articles recommandés

Qatar 2020 : Al Ahly 0-2 Bayern Munich en vidéo

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2020

Qatar 2020 : Al Ahly 0-2 Bayern Munich en vidéo

08 févr. 2021

Qatar 2020 : Meilleurs moments en vidéo de Tigres UANL 2-1 Ulsan Hyundai

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2020

Qatar 2020 : Meilleurs moments en vidéo de Tigres ...

04 févr. 2021

Qatar 2020 : Palmeiras 0-1 Tigres en vidéo

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2020

Qatar 2020 : Palmeiras 0-1 Tigres en vidéo

07 févr. 2021

Andre-Pierre Gignac of Tigres UANL celebrates with teammate Carlos Salcedo

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2020

Gignac offre la finale aux Tigres (0-1)

07 févr. 2021