Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, E.A.U. 2018

12 décembre - 22 décembre

Emirats Arabes Unis 2018

Gulley et Welly prêts à relever le défi

© Others
  • Justin Gulley capitaine de Team Wellington à Émirats Arabes Unis 2018
  • Les Néo-Zélandais jouent le représentant du pays hôte, Al Ain, en match d'ouverture
  • Gulley : "Nous voulons faire nos preuves sur la scène mondiale"

Pour la première fois depuis 2010, Auckland City ne sera pas présent à la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA. Avec neuf participations à l'épreuve, Auckland détient le record en la matière. Mais le règne des Navy Blues sur la scène continentale a pris fin plus tôt dans l'année au bénéfice du nouveau champion d'Océanie : Team Wellington.

Après avoir perdu trois finales consécutives de Ligue des champions de l'OFC contre son principal rival en Nouvelle-Zélande, Wellington a exorcisé ses démons en battant Auckland en demi-finales, après quoi la finale contre les Fidjiens de Lautoka a été une formalité pour les TeeDubs.

"C'est très important pour nous et toutes les personnes impliquées", déclare Justin Gulley, le capitaine de Wellington, au cours d'un entretien avec FIFA.com. "C'est un grand pas en avant pour le club et j'espère que la tendance va se poursuivre."

"C'est toujours bon d'avoir quelqu'un de nouveau à la Coupe du Monde des Clubs et nous sommes heureux que ce soit nous", poursuit Gulley. "C'est quelque chose que nous essayons d'accomplir depuis des années et la récompense est enfin arrivée."

Gulley a été l'un des éléments clés du succès de Team Welly. Âgé de tout juste 25 ans, le capitaine de l'équipe a connu une année 2018 inoubliable.

Après avoir largement contribué au sacre de la formation dirigée par José Manuel Figueira en Ligue des champions de l'OFC et obtenu ainsi le premier billet de l'histoire du club pour la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, le défenseur a fait ses débuts internationaux seniors en Nouvelle-Zélande en juin dernier.

"La Coupe du Monde des Clubs sera la cerise sur le gâteau d'une année mémorable sur le plan personnel. Je suis très impatient et j'ai hâte de jouer dans ce qui me semble être un pays incroyable. J'ai hâte de voir ce qu'on peut faire", bouillonne-t-il.

Les yeux rivés sur Al Ain

Le premier adversaire de Welly aux Émirats Arabes Unis sera le représentant du pays hôte, Al Ain, qui constituera un test grandeur nature pour le club néo-zélandais "cent pour cent amateur". En plus de posséder l'avantage du terrain, le match d'ouverture se déroulant au stade Hazza bin Zayed, où il évolue habituellement, Al Ain compte dans ses rangs plusieurs joueurs ayant une expérience internationale.

L'un des plus grands atouts du club émirati est le puissant attaquant suédois Marcus Berg, taulier de l'attaque de la Suède qui a effectué à Russie 2018 le meilleur parcours du pays depuis 24 ans en Coupe du Monde de la FIFA™.

© AFP

"C'est toujours bien de se mesurer à des joueurs de grande qualité et de voir ce que l'on peut faire", poursuit Gulley. "Ce sera un grand test, surtout qu'ils évoluent à domicile. Il va y avoir pas mal de paramètres qui ne seront pas en notre faveur. Nous sommes une équipe jeune et ambitieuse. Nous voulons faire nos preuves sur la scène mondiale et montrer de quoi nous sommes faits et ce que nous pouvons faire", affirme Gulley. "Nous n'y allons pas en touristes – nous y allons certainement pour donner le meilleur de nous-mêmes et voir jusqu'où nous pouvons aller."

Les pronostics ne sont pas en faveur de Welly à Émirats Arabes Unis 2018, mais la médaille de bronze décrochée par Auckland il y a quatre ans au Maroc montre que l'impensable n'est pas impossible pour les représentants de l'Océanie à la Coupe du Monde des Clubs.

© Others

Explorer le sujet

Articles recommandés

Émirats Arabes Unis 2018

Le rêve éveillé de Figueira

16 nov. 2018