Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, E.A.U. 2017

6 décembre - 16 décembre

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2017

Guzman, forte tête

© AFP
  • Pachuca a rendez-vous en demi-finale avec le Grêmio après une victoire in extremis
  • Víctor Guzmán a été l'auteur du seul but du match lors de la prolongation
  • Ce n'est pas la première fois qu'il est décisif pour les Tuzos

Du soulagement. Beaucoup de soulagement. C'était la sensation dominante parmi les joueurs de Pachuca dans les couloirs du stade Zayed Sports City d'Abou Dabi.

Car même si la formation mexicaine a eu pas mal d'occasions pour gagner son premier match dans la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA contre le Wydad Casablanca dans le temps réglementaire, elle a manqué de réussite et a dû disputer la prolongation.

C'est précisément à la fin du temps réglementaire que les vieux fantômes ont commencé à hanter les Tuzos qui, au cours de leurs trois précédentes participations tournoi, n'on passé qu'une seule fois ce deuxième tour. Entre en scène Víctor Guzmán.

"C'est moi qui ai marqué, mais nous savons que la victoire est le travail de tous", a-t-il insisté au micro de FIFA.com à la sortie du vestiaire.

Il faut dire qu'avant d'inscrire le seul but de la partie d'une tête puissante, Víctor Guzmán a probablement été celui des 22 acteurs qui a recherché le but adverse avec le plus d'insistance. De volée, de la tête, il a beaucoup tenté, en vain… jusqu'à la délivrance à huit minutes du terme de la prolongation.

"Tout ça, c'est avant tout dans la tête que ça se passe. Quand les choses ne vous sourient pas, il faut continuer d'essayer jusqu'à ce que ça entre. L'action la plus importante d'un match est toujours la suivante, car ça ne sert à rien de s'attarder sur ce qui s'est passé avant', lance Guzman, comme si c''était une évidence.

Víctor Guzmán en bref

  • Il est né à Tonalá, Jalisco, il y a 22 ans
  • Formé à l'Atlas, il n'a pas été retenu par le grand club mexicain en raison de sa petite taille. Il a alors pensé abandonner le football.
  • Après un mandat bien terne aux Chivas de Guadalajara, sa carrière prend un virage à 180 degrés lorsqu'il arrive à Pachuca, en 2015.
  • Depuis son poste de meneur de jeu, il a réussi la prouesse d'être le meilleur buteur de la phase régulière de la MX, avec 8 réalisations.

Ce n'est pas la première fois que Guzmán revêt le costume de héros. L'an passé, il avait inscrit – de la tête également – le but du titre en Liga MX pour Pachuca.

Cette fois-là, c'est Emmanuel García qui lui avait donné le ballon décisif. Aujourd'hui, c'est Jonathan Urretaviscaya. "Les centres sont sa principale qualité. Ils vous les dépose sur la tête", explique Guzmán avec un sourire. "La plupart des buts que j'ai mis en championnat sont venus de ses centres. C'est à moi d'être là où il met le ballon."

Les fantômes d'un match pour la cinquième place sont donc définitivement éloignés pour Guzmán, qui espère toutefois que son équipe saura faire preuve de plus d'efficacité en demi-finales, où Pachuca affrontera le Grêmio, champion d'Amérique du Sud. "Nous allons devoir être concentrés de la première à la dernière minute, mais il est certain que nous aurons des occasions. Il faudra savoir en profiter. Malheureusement, aujourd'hui ça n'a pas été le cas, mais ça va venir."

"Víctor est un grand joueur. Il a beaucoup gagné en maturité, et ce n'est que l'un des nombreux compliments que je pourrais lui faire." — Diego Alonso

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2017

EAU 2017 : Pachuca 1:0 Wydad Casablanca en vidéo

09 déc. 2017

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2017

Pachuca fait tomber le Wydad à l'usure (1:0, a.p)

09 déc. 2017

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA

EAU 2017 : Pachuca - Wydad Casablanca en images

09 déc. 2017