Cham. du Monde des Clubs de la FIFA Coupe Toyota, Japon 2005

11 décembre - 18 décembre

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2005

Al-Ittihad et Saprissa ont encore envie

Malgré l'amertume et la déception de la défaite, Al-Ittihad et Deportivo Saprissa se retrouvent dimanche au stade International de Yokohama pour conquérir la troisième place du Championnat du Monde des Clubs de la FIFA Coupe TOYOTA, Japon 2005.

C'est animée par une grande soif de victoire que la formation saoudienne aborde ce rendez-vous décisif, après avoir déployé un football très séduisant en demi-finale contre São Paulo, coinçant à plusieurs reprises dans les cordes le champion de la Copa Libertadores. Les buts de Mohammed Noor et de Hamed Al Montashari ont même permis de rêver à la victoire, mais les problèmes de finition, voire le manque de chance, ont finalement fait pencher la balance en faveur des Brésiliens. Avec un Amoroso touché par la grâce et un Ceni infaillible depuis les onze mètres, ce sont les Paulistas qui se sont qualifiés pour la finale.

Attristé par le résultat, le Brésilien de Al-Ittihad Tcheco se disait satisfait de l'image donnée par les siens. "Nous ne sommes pas passés très loin de la victoire et nous sommes très fiers de ce que nous avons montré aux supporters du monde entier. Le football saoudien en sort grandi", indiquait-il à FIFA.com.

Face à São Paulo, Al-Ittihad s'est appuyé sur une organisation sans faille et sur la vitesse de Mohammed Kallon et de Mohammed Noor, reconverti en attaquant. Pour expliquer le résultat, l'entraîneur Anghel Iordanescu invoquait le léger manque de confiance de ses poulains, sans doute impressionnés par la réputation de leurs adversaires.

"Il nous a manqué une pointe de force mentale", affirmait-il, mais tout porte à croire que ses joueurs seront remontés à bloc pour défier le "Monstre mauve". Pour la petite finale, le technicien roumain devra cependant se passer du défenseur Dukhi Al Dosari, en raison d'une accumulation de cartons jaunes.

En demi-finale, "nous avons assisté à un match de grande qualité, avec beaucoup de buts", indiquait Iordanescu, qui espère certainement que ses joueurs rééditeront la performance du dernier match, histoire de regagner l'Arabie saoudite auréolés du statut de troisième meilleur club du monde. Se relever au plus vite

Du côté de Deportivo Saprissa, le moral n'est pas au plus haut : les troupes sont encore marquées par la défaite encaissée contre Liverpool. Après le but inscrit par Peter Crouch dès les premières minutes de jeu, les Ticos n'ont jamais réussi à se réorganiser pour tenter d'inverser la tendance. Ils ne se sont montrés dangereux qu'en fin de match, mais les trois buts de retard rendaient vains tous les efforts de remontée.

Le message lancé par le capitaine et gardien du "Monstre mauve", José Francisco Porras, offrait quand même quelques notes d'optimisme à l'intention des coéquipiers et des supporters : "Nous n'avons pas su réagir. Mais quand on tombe, le plus important, c'est de savoir se relever et de ne pas se noyer dans les regrets. Nous sommes venus ici au Japon avec la fierté de représenter le Costa Rica et nous avons remporté le premier match face à une bonne équipe de Sydney FC. Ensuite, nous avons tout donné face à Liverpool, mais ça n'a pas suffi. Cependant, il ne faut pas pour autant mépriser ce que nous avons accompli. Je sais aujourd'hui que nous avons la force de caractère et le courage pour aborder positivement la rencontre pour la troisième place".

Quant à l'entraîneur Hernán Medford, il n'a de cesse de répéter à ses joueurs le même message : "Il nous reste encore un objectif important à atteindre, cette place de troisième meilleure équipe du monde". Pour le stratège, pour décrocher un bon résultat, il faudra éviter de prendre un but dans les premières minutes, ce qui permettra ensuite de mettre en route la machine mauve.

Ses poulains sont pleinement conscients de l'enjeu. "Nous devons tout donner pour cette médaille de bronze que nous pourrons ensuite offrir à notre public", signalait Water Centeno, avec l'accord de Ronald Gómez.

Vous l'avez compris, les deux formations partagent une énorme envie de conclure ce Championnat du Monde des Clubs de la FIFA Coupe TOYOTA, Japon 2005 sur une note positive. Avec deux équipes qui ont beaucoup plus à gagner qu'à perdre, on devrait assister à un fabuleuse démonstration de football offensif sans arrière-pensées.

Explorer le sujet