Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Émirats arabes unis 2009

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Émirats arabes unis 2009

9 décembre - 19 décembre

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2009

Les trésors de Mazembe

Coach Diego Garzitto of TP Mazembe issues instructions
© Getty Images

Après sa campagne victorieuse en Ligue des champions de la CAF, 41 ans après son dernier succès dans la compétition, le Tout Puissant Mazembe ne boude pas son plaisir de goûter aux joies de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, E.A.U. 2009. A entendre l'attaquant A Mukok Kanda, une telle occasion est rare et les Congolais entendent bien en profiter. "Je remercie le bon Dieu, car je rêvais de jouer une Coupe du Monde durant ma carrière", confesse le buteur. "Aujourd'hui ce rêve est en train de se réaliser." Mais que leurs adversaires ne s’y trompent pas, les Africains ont les arguments pour faire bien mieux que simplement participer…

Pour leur entrée en matière, les Corbeaux affrontent les Pohang Steelers et entendent bien prolonger leur rêve. Au premier rang de ses arguments, Mazembe compte sur son entraîneur, Diego Garzitto, une pépite que le club avait laissé partir cinq années auparavant. Ce Franco-italien, méconnu des deux côtés des Alpes, ne semble pas atteint par cet anonymat. "Honnêtement, je ne suis pas aigri", confie-t-il au micro de FIFA.com lorsqu’on lui demande s'il n'est pas en train de faire un pied de nez à la France et l’Italie.

L’honneur en jeuReste qu'il tient sa revanche en connaissant son heure de gloire à Lubumbashi, où il a réussi le tour de force d'installer ses protégés sur le toit de l'Afrique. "On a simplement bien travaillé et puis tout s'est enchaîné de fil en aiguille", analyse-t-il modestement après cet exploit monumental. "Nous nous sommes juste pris au jeu de la gagne en essayant de remporter tous nos matches. Et finalement… on l’a fait !"

Désormais, un nouveau challenge s'offre au TP, cette fois à l’échelle mondiale, où Garzitto espère voir ses protégés reprendre leur petit jeu de la victoire. Rien n’a donc été négligé lors du stage de préparation au Zimbabwe afin d’aborder cette échéance dans les meilleures conditions. "Cette Coupe du Monde représente beaucoup pour nous. On nous offre l'opportunité de montrer qu'il y a du beau jeu en Afrique", annonce Garzitto, pour qui faire honneur au football continental est un objectif aussi important que la performance sportive.

Un match de préparation remporté 3:0 contre les Gunners FC, champions du Zimbabwe, et quelques séances vidéo ont augmenté encore la motivation des Africains à l’heure d’affronter les Sud-Coréens, leurs premiers adversaires aux Emirats Arabes Unis. "J'ai étudié quelques uns de leurs matches en vidéo et j'ai reçu aussi quelques tuyaux", explique l’entraîneur champion d’Afrique. "Pohang a quelques individualités très intéressantes, notamment à droite avec Denilson. Mais le TP a aussi les siennes !", s’empresse-t-il d’ajouter, sûr des qualités de son équipe.

Un Trésor qui vaut de l’or
Premier atout du Tout Puissant, une attaque qui permet au club de justifier son nom. "On a des attaquants très performants qui ont marqué 126 buts en 62 matches cette année", confirme Garzitto. "Donc nous sommes au point devant et je pense sincèrement qu’on marquera également dans cette compétition". L’homme chargé de donner raison à son entraîneur s’appelle Mabi Trésor Mputu. Principal artilleur de Mazembe, il est le joueur qui a le plus marqué dans les compétitions de clubs africains en 2007 et 2008.

S'il s’est montré plus discret la saison dernière, il a su être décisif au bon moment, en témoigne son but capital en finale de Ligue des champions contre les Nigérians de Heartland (2:1). Ajoutez-y le brassard de capitaine de l’équipe championne d’Afrique, le titre de meilleur joueur du Championnat d’Afrique des Nations, et de champion de RD Congo, et vous obtenez le portrait-robot du joueur en pleine réussite. En guise de récompense, la BBC l'a nominé parmi les cinq candidats au prix du Joueur Africain de l'année aux côtés de Didier Drogba, Michael Essien, Samuel Eto'o et Yaya Touré. Rien que ça !

L'international congolais sera donc le fer de lance de l'attaque des Corbeaux contre Pohang, pour aider son équipe à atteindre l'objectif fixé par l’entraîneur, à savoir "faire aussi bien que l'Etoile du Sahel, quatrième il y a deux ans", tout en portant le plus haut possible les couleurs de l’Afrique, et de la RD Congo en particulier. "Au pays, ils sont encore plus heureux que nous !", confirme Diego Garzitto.

Qui ne le serait pas avec un porte-drapeau Tout Puissant et un Trésor comme richesse nationale ?

Explorer le sujet

Articles recommandés

TP Mazembe training session

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2009

TP Mazembe training session

09 déc. 2009

TP Mazembe - Coach Diego Garzitto

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2009

TP Mazembe - Coach Diego Garzitto

10 déc. 2009