Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, E.A.U. 2018

12 décembre - 22 décembre

EAU 2018

Llorente sur les traces de ses aînés 

© Getty Images
  • Fils et neveu de Merengues
  • Élu meilleur joueur de la finale
  • Premier but avec l'équipe première

Révélé par Santiago Solari, Marcos Llorente s'est peu à peu fait connaître au cours des deux derniers mois. Profitant de l'absence de Casemiro sur blessure, le milieu s'est taillé une place à force de passes. S'il prétend ne pas être un buteur, il a choisi la finale de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA pour inaugurer son compteur en équipe première.

"Je le dédie à ma famille, à mes amis et à ma fiancée. Ils sont toujours là pour moi. Ils me supportent quand je suis insupportable et quand je vais mal. Quand je souffre, ils souffrent avec moi. Ce but est pour eux", confie Llorente à FIFA.com.

Sa famille entretient des liens très forts avec le Real Madrid.

  • Son père, Paco Llorente, y a évolué au poste d'ailier de 1987 à 1994.
  • Son oncle Julio a été défenseur blanco de 1987 à 1990
  • Ses oncles José Luis et Toñín ont joué dans l'équipe de basket-ball
  • Son grand-oncle est le légendaire Paco Gento

De tels antécédents peuvent être lourds à porter et les conversations familiales doivent parfois lasser le joueur de 23 ans.

"Non, ma famille ne m'assomme pas de conseils sur mon jeu. Nous parlons plutôt de travail, d'efforts, de sacrifice. C'est grâce à eux que je n'ai jamais baissé les bras et que j'ai réussi à me hisser au niveau exigé par le club", affirme-t-il en tenant le prix Alibaba Cloud du meilleur joueur de la finale. "À présent, il est temps de profiter du titre et de prendre des vacances".

Le chemin qui mène à l'élite est difficile et avoir un nom ne préserve pas des combats et des déceptions. "Je sortais d'une longue saison sans jouer et je l'ai mal vécu. J'ai souffert. Nous voulons tous être sur le terrain. Le soutien de ma famille a été très important."

Il est reconnaissant à ses proches et, bien sûr, au technicien qui lui a donné la possibilité d'exploiter pleinement son potentiel. "Je lui dois tout. Solari m'a fait confiance. Je ne peux que lui être reconnaissant de m'avoir donné ma chance. Je les remercie, lui et l'encadrement technique", poursuit-il.

Il conclut en révélant les trois clés de ses performances : "Une bonne alimentation, du repos et un entraînement complémentaire en marge de l'équipe qui m'aide à progresser et à éviter les blessures".

Et la saga familiale continue.

Explorer le sujet

Articles recommandés

EAU 2018 - Real Madrid

Solari, souvenirs de finales et rêve de titre

21 déc. 2018

EAU 2018 - Real Madrid

Retour puissance trois pour Bale

19 déc. 2018