Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Japon 2012

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Japon 2012

6 décembre - 16 décembre

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2012

Monterrey et Al Ahly en veulent encore

Al-Ahly (L) captain of Wael Gomaa exchanges pennants with Monterrey captain Jose Maria Basanta
© Getty Images

Pourquoi ne pas essayer une nouvelle fois ? Le Club de Futbol Monterrey et l'Al Ahly SC viennent de disputer leur dernier match, ce dimanche 16 décembre, dans la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Japon 2012. Mais à en juger par leurs performances récentes, il ne serait pas étonnant d'imaginer un retour de ces deux formations dans le tournoi dès la saison prochaine.

Monterrey, qui a battu l'équipe égyptienne 2:0 et s'est ainsi adjugé la troisième place, reste sur deux sacres consécutifs en Ligue des champions de la CONCACAF. Al Ahly, de son côté, a atteint cinq fois la finale de la Ligue des champions de la CAF depuis 2005, raflant au passage quatre titres et s'imposant plus que jamais comme une force dominante et pérenne sur son continent. De fait, on ne serait pas surpris de voir les Égyptiens revenir vite pour améliorer leurs performances dans l'épreuve suprême des clubs au niveau mondial.

"C'est un objectif qui compte beaucoup pour nous : nous voulons revenir dans ce tournoi. Nous espérons qu'il en sera ainsi et nous allons nous battre pour cela. Nous allons lutter pour y arriver, car c'est un très beau tournoi, très prestigieux également", affirme à FIFA.com le talentueux César Delgado, auteur de trois buts lors de la campagne mexicaine. "Ce n'est pas rien de jouer contre Chelsea ou d'autres équipes de ce type, qui jouent à fond et sont très fortes. Nous avons vu qu'aucun match n'a été facile pour nous."

Le club mexicain est arrivé au Japon en annonçant ouvertement vouloir remporter le titre mondial. Bien qu'il n'ait pas atteint cet objectif, il a réalisé une campagne meilleure que celle de l'an passé, où il avait été éliminé dès les quarts de finale et avait terminé à la cinquième place. Il en avait été frustré et ne l'avait pas caché. Cette année, les Rayados ont remporté deux matches sur trois, ont fait trembler les filets adverses à six reprises et ont égalé le meilleur parcours d'un club mexicain dans l'épreuve, à savoir la troisième place obtenue par Necaxa en 2000.

"C'est très difficile", dit Delgado. "Cette fois, nous avons perdu contre la meilleure équipe d'Europe. Ils ont eu plus de mérite et de notre côté, nous avons fait quelques erreurs que nous avons payées cher. Il y a une différence énorme dans la façon dont ils jouent et se connaissent, aussi bien sur le plan physique que tactique. Il nous a manqué un peu de vitesse sur les phases offensives, mais en même temps, nous avons tiré des choses positives de tout cela."
* Régularité*
La compétition a également permis au jeune Jesús Corona d'emmagasiner de la confiance. Titularisé en attaque en raison de la blessure d'Humberto Suazo, le polyvalent Corona a brillé dans le secteur offensif de Monterrey, aux côtés des vétérans Delgado et Aldo de Nigris. Il a par ailleurs marqué lors des victoires contre Ulsan Hyundai et Al Ahly.

Al Ahly a pour sa part enregistré une victoire en trois matches et impressionné par sa combativité. En demi-finale contre Corinthians, les Égyptiens ont fait jeu égal avec leurs adversaires et se sont créé plusieurs belles occasions, même si la victoire n'a pas été au bout. La campagne des Diables rouges au Japon confirme leur régularité.

Les Cairotes ont ainsi pris part à quatre éditions du tournoi, pour neuf matches disputés. Mohamed Aboutrika a été de toutes les aventures et a inscrit, contre Sanfrecce Hiroshima, son quatrième but dans l'histoire du tournoi, égalant ainsi l'Argentin Lionel Messi et le Brésilien Denílson comme meilleur buteur de l'histoire de la compétition. "Je suis un homme très heureux de pouvoir jouer encore une Coupe du Monde des Clubs de la FIFA", confie-t-il à FIFA.com.

Record égalé et sentiments positifs, certes, mais il est évident que les Africains en veulent plus. "Je ne vais bien que quand Al Ahly joue bien. Représenter mon club et mon pays et apporter de la joie aux gens en Égypte, où nous traversons une période problématique actuellement, est mon plus grand plaisir. À chaque match, je garde cela en tête. Je prends cette responsabilité très au sérieux", conclut-il.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Japon 2012 : Al Ahly - Monterrey

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2012

Japon 2012 : Al Ahly - Monterrey

16 déc. 2012

Cesar Delgado (L) of Monterrey celebrates with team-mate Abraham Carreno

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2012

Monterrey trouve le chemin du podium (0:2)

16 déc. 2012

Jeses Corona of CF Monterrey keeps the ball under the pressure from Youngsam Kim of Ulsan Hyundai

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2012

Corona prend déjà de la bouteille

10 déc. 2012

Aldo De Nigris of Monterrey runs back with the ball

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2012

De Nigris ne dénigre pas le bronze

14 déc. 2012

Egypt's Al-Ahly forward Mohamed Aboutrika reacts with joy after scoring

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2012

L’ange Aboutrika reprend son vol

10 déc. 2012