Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Maroc 2013

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Maroc 2013

11 décembre - 21 décembre

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2013

Pizarro toujours à la conquête du bonheur

Claudio Pizarro of Bayern Muenchen
© Getty Images

Être attaquant de surface dans une équipe comptant dans son effectif un Mario Mandzukic qui marque but sur but, après avoir longtemps bénéficié de l’efficacité de Mario Gomez, et avant - peut-être - de voir Robert Lewandowski compléter le tableau, aurait de quoi décourager n’importe qui. Mais Claudio Pizarro, lui, ne fait pas d’histoire et prend sa situation de remplaçant au FC Bayern München avec un grand sourire.

Celui qu’il arbore en venant à la rencontre de FIFA.com à l’issue de la demi-finale de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Maroc 2013 ne laisse aucun doute sur sa situation : le Péruvien est un homme heureux. "La vérité, c’est que c’est difficile pour un footballeur d’être plus heureux qu’au Bayern en ce moment", confirme-t-il après avoir pris part à la victoire 3:0 face à Guangzhou Evergrande FC. "Je joue dans une très grande équipe, avec certains des meilleurs joueurs du monde, et un entraîneur qui fait aussi partie des meilleurs. Nous sommes dans des conditions excellentes et nous jouons toutes les compétitions avec de réelles chances de les gagner. Etre un joueur du Bayern, c’est difficile de rêver mieux à l’heure actuelle."

La vérité, c’est que c’est difficile pour un footballeur d’être plus heureux qu’au Bayern en ce moment...

Car faire partie du club allemand en 2013 signifie avoir garni son CV de quatre titres prestigieux, et avoir une chance d’en ajouter un cinquième. En cas de victoire face au Raja de Casablanca le 21 décembre prochain à Marrakech, les Bavarois ajouteraient une couronne de champion du monde des clubs à une liste comprenant déjà un championnat et une coupe d’Allemagne, une Supercoupe d’Europe, et une Ligue des champions de l’UEFA.

Un souvenir et un désir
Une situation à faire saliver n’importe quel jeune joueur ambitieux, mais qui a une saveur différente lorsque l’on a déjà soufflé 35 bougies et qu’on a un palmarès long comme un jour sans pain. "C’est vrai que l’essentiel de ma carrière est derrière moi, et c’est donc encore agréable dans ma situation de savoir que je peux encore gagner des titres", savoure Pizza qui, depuis ses débuts en 1996, a décroché, entre ses séjours à Munich et au Werder Brême, quatre championnats et cinq coupes d’Allemagne. "Même si je joue moins souvent, je connais les règles et je suis toujours heureux de participer à chaque fois que j’en ai l’occasion. J’espère que ce sera encore le cas en finale."

Fouler la pelouse du Stade de Marrakech face au champion du Maroc rappellera sans doute de bons souvenirs au meilleur buteur étranger de l’histoire de la Bundesliga. Car en 2001, l’ancien buteur de l’Alianza Lima avait remporté son premier titre avec le club bavarois justement lors de l’ancêtre de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, la Coupe intercontinentale. "Comment oublier ce match ! C’est un grand souvenir, très émouvant", affirme-t-il à propos du match remporté 1:0 face aux Argentins de Boca Juniors à Tokyo 12 ans auparavant. "En Amérique du Sud, ce tournoi a réellement la signification de désigner la meilleure équipe du monde. Ça représentait beaucoup pour  tous les joueurs du Bayern à cette époque, mais peut-être encore plus pour moi. Désormais, le format du tournoi a changé, mais remporter encore une fois ce titre, qui signifie beaucoup dans une carrière, me rendrait vraiment heureux."

Pourtant, Pizarro l’avoue lui-même : difficile d’être plus heureux à l’heure actuelle…

Explorer le sujet

Articles recommandés

Mario Goetze  of Bayern Muenchen looks on

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2013

Götze est de la fête grâce à une défaite

18 déc. 2013

Mohsine Moutaouali, Idrissa Coulibaly and Deo Kanda of Raja Casablanca celebrate

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2013

Le Raja suit la règle de trois

18 déc. 2013