Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Émirats arabes unis 2009

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Émirats arabes unis 2009

9 décembre - 19 décembre

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2009

Pohang se tourne vers l'avenir

The team of Pohang Steelers celebrate
© Getty Images

Les Emirats Arabes Unis réussissent plutôt bien à la République de Corée. Les Guerriers Taeguk ont obtenu là-bas leur billet pour participer à leur huitième participation à la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010 (victoire 0:2). L'équipe des Pohang Steelers y a elle accompli le tour de force de se hisser sur la troisième marche du podium de la compétition reine des clubs.

En effet, elle a conclu son joli parcours à E.A.U. 2009 en battant les Mexicains d'Atlante F.C. 1:1 (4:3 t.a.b.) à l'issue de l'épreuve fatidique des tirs au but, grâce notamment à un but de son bijou brésilien Denilson. Une belle performance donc pour le représentant asiatique, le troisième successif à se hisser sur la troisième place du podium de la compétition. Mais aussi une première pour un club sud-coréen. Pour Sergio Farias, entraineur des Steelers il ne s'agit ni plus ni moins qu'une "juste récompense".

Le tacticien brésilien ne boude d'ailleurs pas son plaisir d'avoir emmené ses protégés à ce stade de la compétition, mais garde toutefois en tête l'effet stimulant d'un tel succès pour son groupe. "Cette troisième place est bien sûr très importante", avoue le tacticien sud-américain avant de rappeler que "beaucoup de ces joueurs ne sont professionnels que depuis un an et cette expérience va les tirer vers le haut. Cela donne une ligne de conduite idéale pour progresser".

Une victoire en point de départ"Apprendre en souriant", tel pourrait être la devise de l'entraîneur. Car en soi, ce prestigieux classement n'est pas une finalité pour lui. Bien au contraire, Farias y voit un point de départ positif pour aller toujours plus haut : "C'est dans l'adversité qu'on apprend le plus, et si l'on en ressort vainqueur, cela rend les choses plus faciles."

Farias n'oublie par ailleurs pas de rendre hommage à son doyen brésilien qui aura grandement contribué au rayonnement de son équipe à Abou Dabi. Les quatre buts qu'il a inscrit font de lui le meilleur buteur de E.A.U 2009, mais aussi de toute l'histoire de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA. "Denilson est presque inconnu chez lui. Pourtant, c'est un gros travailleur avec de belles capacités techniques, et une détermination à tout épreuve. Je suis ravi de voir que ses efforts ont pu déboucher sur une réussite à la fois personnelle et collective."

Riche de cette réussite, Pohang se tourne d'ores et déjà vers l'avenir. "On envisage toujours la première place quand on participe à ce genre de compétition", se convainc pour conclure l'entraîneur des Steelers. "Mes joueurs vont tirer profit de cette expérience, et j'espère bien pouvoir participer à la prochaine Coupe du Monde des Clubs. Si nous y parvenons, nous tenterons de faire mieux et d'aller finale, et pourquoi pas de la gagner."

The team of Pohang Steelers celebrate
© Getty Images

Les Emirats Arabes Unis réussissent plutôt bien à la République de Corée. Les Guerriers Taeguk ont obtenu là-bas leur billet pour participer à leur huitième participation à la Coupe du Monde de la FIFA, Afrique du Sud 2010 (victoire 0:2). L'équipe des Pohang Steelers y a elle accompli le tour de force de se hisser sur la troisième marche du podium de la compétition reine des clubs.

En effet, elle a conclu son joli parcours à E.A.U. 2009 en battant les Mexicains d'Atlante F.C. 1:1 (4:3 t.a.b.) à l'issue de l'épreuve fatidique des tirs au but, grâce notamment à un but de son bijou brésilien Denilson. Une belle performance donc pour le représentant asiatique, le troisième successif à se hisser sur la troisième place du podium de la compétition. Mais aussi une première pour un club sud-coréen. Pour Sergio Farias, entraineur des Steelers il ne s'agit ni plus ni moins qu'une "juste récompense".

Le tacticien brésilien ne boude d'ailleurs pas son plaisir d'avoir emmené ses protégés à ce stade de la compétition, mais garde toutefois en tête l'effet stimulant d'un tel succès pour son groupe. "Cette troisième place est bien sûr très importante", avoue le tacticien sud-américain avant de rappeler que "beaucoup de ces joueurs ne sont professionnels que depuis un an et cette expérience va les tirer vers le haut. Cela donne une ligne de conduite idéale pour progresser".

Une victoire en point de départ"Apprendre en souriant", tel pourrait être la devise de l'entraîneur. Car en soi, ce prestigieux classement n'est pas une finalité pour lui. Bien au contraire, Farias y voit un point de départ positif pour aller toujours plus haut : "C'est dans l'adversité qu'on apprend le plus, et si l'on en ressort vainqueur, cela rend les choses plus faciles."

Farias n'oublie par ailleurs pas de rendre hommage à son doyen brésilien qui aura grandement contribué au rayonnement de son équipe à Abou Dabi. Les quatre buts qu'il a inscrit font de lui le meilleur buteur de E.A.U 2009, mais aussi de toute l'histoire de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA. "Denilson est presque inconnu chez lui. Pourtant, c'est un gros travailleur avec de belles capacités techniques, et une détermination à tout épreuve. Je suis ravi de voir que ses efforts ont pu déboucher sur une réussite à la fois personnelle et collective."

Riche de cette réussite, Pohang se tourne d'ores et déjà vers l'avenir. "On envisage toujours la première place quand on participe à ce genre de compétition", se convainc pour conclure l'entraîneur des Steelers. "Mes joueurs vont tirer profit de cette expérience, et j'espère bien pouvoir participer à la prochaine Coupe du Monde des Clubs. Si nous y parvenons, nous tenterons de faire mieux et d'aller finale, et pourquoi pas de la gagner."

Explorer le sujet

Articles recommandés

FIFA Club World Cup 2009: Pohang Steelers - Atlante FC

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA

FIFA Club World Cup 2009: Pohang Steelers - Atlant...

19 déc. 2009