Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, E.A.U. 2018

12 décembre - 22 décembre

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2018

River Plate au paradis argentin (3-1, a.p.)

© Getty Images
  • River Plate remporte la Copa Libertadores 2018
  • Boca Juniors a ouvert la marque avant de perdre le contrôle
  • Les Millionaros représenteront l'Amérique du Sud en Coupe du Monde des Clubs

"Le football, ce n'est pas une question de vie ou de mort. C'est bien plus important que ça", n'avait jamais autant résonné dans l'esprit des supporters de River Plate et de Boca Juniors. Les meilleurs ennemis du football sud-américain avaient rendez-vous à Madrid ce dimanche 9 décembre pour disputer le match de leur vie : une finale retour de la Copa Libertadores.

On se régalait d’avance de la suite des débats après une finale aller aussi offensive que dynamique (2-2). On se trompait. Le match s’enlisait d'entrée, trop de fautes et d’approximations le hachaient. L’enjeu inhibait les deux clubs de Buenos Aires, à commencer par les Millonarios incapables d'imprimer leur habituel jeu direct. En face, les Xeneizes se contentaient de contrôler leurs voisins en leur infligeant quelques frayeurs en contre-attaque.

Les incursions se comptaient sur les doigts de la main mais elles faisaient trembler la défense de River Plate et les gants de Franco Armani. La gardien de l'Argentine s'inclinait finalement sur une contre-attaque d'école orchestrée par Nahitan Nández et conclue avec le sang-froid de Darío Benedetto (43', 0-1).

Ce sont donc des Millionaros menés, et surtout remontés qui revenaient des vestiaires, plus adroits et plus offensifs. Lucas Pratto a cherché le trou dans le mur de Boca Juniors à plusieurs reprises avant de le trouver suite à un enchaînement avec Ignacio Fernández (68', 1-1). Le vent avait tourné et il n'allait plus changer de direction.

Les Xeneizes n'arrivaient plus à garder le contrôle du ballon et à retrouver leur justesse en contres. Ils repoussaient cependant les ardeurs de River jusqu'à la fin du deuxième acte. Personne ne trouvait l’inspiration, c’est en prolongation que s’écrivait la fin d'une histoire sans Wílmar Barrios qui voyait rouge, mais avec Fernando Quintero dans le costume de héros (109', 2-1). Gonzalo Nicolás Martínez enfonçait finalement une troisième fois Boca Juniors (120'+2, 3-1).

La Banda Sangre a fait passer ses supporters par toutes les émotions avant de leur offrir une libération à hauteur des peurs et souffrances endurées. River Plate a remporté la quatrième Copa Libertadores de son histoire et le droit de représenter l'Amérique du Sud lors de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, E.A.U. 2018.

La stat
5
- Comme le nombre de buts inscrits par Benedetto et Pratto lors de la Copa Libertadores 2018.

Documents connexes

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2018

Gulley et Welly prêts à relever le défi

09 déc. 2018

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2018

Libertadores 2018 : La finale retour en images

09 déc. 2018

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2018

Serginho, prophète loin de son pays

10 déc. 2018