Cham. du Monde des Clubs de la FIFA Coupe Toyota, Japon 2005

11 décembre - 18 décembre

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2005

Rogerio Ceni, meilleur joueur de la compétition

Le Groupe d'études techniques de la FIFA a rendu son verdict pour récompenser les meilleurs joueurs du Championnat du Monde des Clubs de la FIFA Coupe TOYOTA, Japon 2005. Difficile de faire un choix parmi tant de talents ! Il aura donc fallu attendre le coup de sifflet final pour que les experts nomment les footballeurs récompensés pour leurs performances exceptionnelles au pays du Soleil Levant. Voici leur verdict :

Ballon d'or et prix TOYOTA : Rogerio Ceni (São Paulo)
Rogerio Ceni est de la trempe de ces drôles de gardiens que voit parfois naître la planète football. Les réflexes du portier se sont révélés décisifs lors de la finale du Championnat du Monde des Clubs de la FIFA Coupe TOYOTA, Japon 2005. Par ses arrêts magistraux et son remarquable sang-froid, le gardien a amplement participé au succès des siens pour rapporter la couronne mondiale des clubs au Brésil. Efficace dans ses cages, le dernier rempart de São Paulo se révèle également être un spécialiste des coups de pied arrêtés. Cette saison, il a inscrit pas moins de 22 buts, une statistique à faire pâlir d'envie bien des attaquants… Lors de la demi-finale face à Al-Ittihad, sa virtuosité du point de penalty a offert la victoire à son équipe et peu s'en est fallu qu'il arrondisse le score sur un coup franc.

* * Ballon d'argent : Steven Gerrard (Liverpool FC)

Son but impressionnant lors de la demi-finale face au Deportivo Saprissa, une reprise instantanée sur un centre de Riise, restera dans les annales des plus belles réalisations de la compétition. Le capitaine de Liverpool a été l'un des joueurs les plus généreux de ce Championnat du Monde des Clubs de la FIFA Coupe TOYOTA, Japon 2005. Sa vision du jeu, sa technique parfaite balle au pied, son efficacité devant le but et son leadership sur le terrain ne sont que quelques-unes des qualités d'un homme voué à entrer dans la légende.

Ballon de bronze : Christian Bolaños (Deportivo Saprissa)
Le jeune latéral droit du Deportivo Saprissa est l'une des grandes révélations de la compétition. Batailleur comme peu, Christian Bolaños pèse dans l'attaque morada, que ce soit sur le flanc droit ou sur le flanc gauche. Et s'il est plus enclin à offrir de beaux centres à ses coéquipiers, le milieu a connu le bonheur d'inscrire, au Japon, l'un des buts les plus importants de l'histoire de son équipe : le but de la victoire en quarts de finale. Après un magnifique amorti de la poitrine, il a décoché un tir imparable pour offrir au Monstruo Morado (Monstre mauve) une place dans le dernier carré. Infatigable et combatif, ce jeune footballeur est promis à un bel avenir.

Prix du Fair Play : Liverpool

Explorer le sujet