Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, E.A.U. 2018

12 décembre - 22 décembre

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2018

Serginho, prophète loin de son pays

© Getty Images
  • Serginho explique à FIFA.com qu'il est fier de représenter le Brésil
  • Il évoque également Zico, Guadalajara et le Real Madrid
  • Le meneur de jeu de Kashima espère que ses plans pour Noël vont être perturbés

Le Brésil sera représenté cette année à la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA. Tel est le message, après la première finale de la Copa Libertadores 100% argentine, d'un homme qui met un drapeau vert et jaune dans son sac de voyage au même titre que son téléphone portable ou sa brosse à dents.

"Je suis très fier de représenter le Brésil en Coupe du Monde des Clubs", confie à FIFA.com Serginho, qui a joué un rôle essentiel dans la conquête de la Ligue des champions de l'AFC par les Kashima Antlers. "Le monde entier va nous regarder et représenter mon pays est une sensation très forte. Le Brésil a une riche histoire dans cette compétition. Nous avons failli avoir deux équipes en finale de la Libertadores. Mais avec moi, Leo Silva, Leandro et les fameux Brésiliens du Real Madrid, le Brésil sera bien représenté. Et partout où je vais, mon drapeau me suit !"

Cette bandeira do Brasil n'est arrivée au Japon qu'en août dernier. Serginho a débuté l'année sur le banc de Santos, car il n'entrait pas dans les plans de Jair Ventura, le fils de Jairzinho. Mais une autre légende de la Coupe du Monde de la FIFA™ a facilité le voyage du milieu offensif à destination d'EAU 2018.

"Au début de l'année 2018, je n'aurais jamais cru que cela arriverait", reconnaît Serginho. "Je venais d'être prêté à l'América Mineiro. Puis Zico m'a vu jouer contre Flamengo à Rio. Il a commencé à me superviser, puis m'a recommandé à Kashima, qui a fait une offre (Zico est le directeur technique de Kashima). J'étais tellement heureux d'avoir été recommandé par une idole comme Zico. Trois mois après mon arrivée, nous avons gagné la Ligue des champions et je vais disputer la Coupe du Monde des Clubs. Ma vie a beaucoup changé."

La volte-face dans le destin de Serginho doit beaucoup au fait que l'intéressé a remédié à sa principale carence : le manque de buts. À 23 ans, il a d'abord été très prolifique avec l'América, avant d'inscrire cinq buts en six matches de Ligue des champions de l'AFC. "J'ai toujours donné beaucoup de passes décisives mais cette année, j'ai décidé d'essayer d'entrer plus souvent dans la surface. J'ai commencé à marquer quelques buts et ça m'a donné confiance. Je suis convaincu que le football est une question de confiance."

Kashima avait battu Auckland City 2-1, les Mamelodi Sundowns 2-0 et l'Atlético Nacional 3-0 pour atteindre la finale de Japon 2016, où l'attendait le Real Madrid. Il a fallu au géant espagnol une prolongation et un triplé de Cristiano Ronaldo pour survivre aux coups de cornes des Antlers et s'imposer 4-2. Les joueurs de Go Oiwa s'attendent toutefois à être mis à rude épreuve dans leur quart de finale contre les redoutables Mexicains de Guadalajara,ce 15 décembre. "Le niveau des clubs mexicains est élevé. Nous ne savons pas grand-chose sur les Chivas, mais nous allons les étudier"! annonce-t-il.

"Jouer la Coupe du Monde des Clubs est un rêve pour moi depuis tout petit. C'était toujours à la fin de l'année, quand nous étions en vacances scolaires, donc tout le monde avait le droit de regarder. Je me souviens des sacres de São Paulo et de l'Inter," poursuit-il. "J'avais l'habitude d'imaginer à quel point ce serait incroyable de disputer cette compétition. Quand vous rêvez, les rêves restent en vous et un jour, il se peut que vous les réalisiez."

Un autre rêve de Serginho au cours de ses quatre mois au Japon était de passer Noël avec sa famille au Brésil. Aujourd'hui, sa mère et son père font leurs valises pour Abou Dabi et, si cette fantastique année 2018 de Serginho se poursuit aux Émirats Arabes Unis et que Kashima atteint la finale – dans la soirée du 22 décembre –, le natif de Monte Aprazivel et son épouse passeront le lendemain à essayer de trouver un improbable vol reliant le Japon au Brésil.

"Ça n'a pas d'importance. Je ne pense qu'à la Coupe du Monde des Clubs. Pour Noël, on verra après."Du sushi plutôt que de la dinde pour Noël ? L'idée est devenue plus que tentante pour Senhor et Senhora Soler.

Le match - Deuxième tour Kashima Antlers - CD Guadalajara
Où : Hazza Bin Zayed Stadium
Quand : 15 Dec 2018 - 17h00 Heure Locale

Explorer le sujet

Articles recommandés

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2016

Japon 2016 : Real Madrid 4-2 Kashima Antlers (Fina...

18 déc. 2016

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2018

River Plate au paradis argentin (3-1, a.p.)

09 déc. 2018

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA

Kashima sabre le champagne et se ressert une coupe

14 nov. 2018