Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, E.A.U. 2018

12 décembre - 22 décembre

EAU 2018 - Kashima Antlers

Silva, la tradition brésilienne de Kashima

© Getty Images
  • Kashima Antlers affronte River Plate à Abou Dabi
  • Les deux équipes chercheront à décrocher la médaille de bronze
  • Leo Silva vise une place sur le podium avec la formation japonaise

Il existe un lien particulier entre Kashima Antlers et le Brésil : "l'Esprit de Zico", c'est-à-dire les valeurs inculquées au club, à son arrivée en 1991, par celui qui a participé trois fois à la Coupe du Monde de la FIFA. Ces valeurs sont encore très présentes au club.

À l'exception du championnat gagné sous la houlette de Masatada Ishii en 2016, les sept sacres précédents de Kashima en J-League ont été obtenus avec un entraîneur brésilien à la barre.

Et en regardant les maillots accrochés dans le vestiaire de la formation japonaise aux Émirats Arabes Unis, on peut y lire les noms Serginho, Leandro et Leo Silva. Le trio brésilien symbolise plus que jamais la perpétuation de l'esprit de la samba à Kashima.

Match pour la troisième place Kashima Antlers - River Plate
Où ? Zayed Sports City Stadium, Abou Dabi
Quand ? Samedi 22 Décembre, 17h30 heure locale

"En tant que Brésiliens, nous avons beaucoup de raisons d'être reconnaissants à Kashima", confie Leo Silva, également connu sous le nom d'Hugo Leonardo, au micro de FIFA.com. "D'abord pour l'opportunité de nous avoir amenés ici, à la Coupe du Monde des Clubs. Nous sommes très bien traités. Nous avons l'amour et le respect du club et des gens. Tout cela nous fait nous sentir comme chez nous."

"La saveur brésilienne est là depuis très longtemps", poursuit-il. "Zico en est responsable depuis qu'il a rejoint le club, mais cela est encore plus vrai grâce à sa présence encore aujourd'hui. Elle est très importante pour l'équipe. Ça suscite beaucoup de respect de la part de tous les joueurs, japonais et étrangers, et ça nous aide beaucoup."

Milieu de terrain axial, Leo Silva a débuté sa carrière à Cruzeiro et a joué pour Ipatinga, Botafogo, Americana et Portuguesa, avant de rejoindre le Japon en 2013. Après avoir signé à Kashima l'an dernier, le joueur de 32 ans a goûté à la gloire en Ligue des champions de l'AFC, avant de faire ses premiers pas sur la scène internationale lors de la Coupe du Monde des Clubs.

© Getty Images

Après sa victoire au deuxième tour contre Chivas, Kashima s'est incliné en demi-finale contre le Real Madrid (3-1), où silva a affronté ses compatriotes Marcelo et Casemiro. "A la fin du match, Marcelo, Casemiro et moi avons eu une petite conversation amicale. Nous nous sommes souhaité bonne chance pour l'avenir", révèle Leo Silva. "Ce sont des joueurs de la plus haute qualité et je les respecte, mais sur le terrain, nous avons tout fait pour leur rendre la vie aussi difficile que possible."

"Nous savions que le match contre le Real allait être difficile", admet-il. "Ce que nous en retirons, c'est que nous avons essayé. Nous nous sommes battus mais au final, il faut malheureusement reconnaître que nous avons perdu contre une grande équipe."

La défaite contre les Blancos signifie que Kashima affrontera River Plate, vainqueur de la Copa Libertadores et vaincu aux tirs au but contre Al Ain, dans le match pour la troisième place. Les finalistes de Japon 2016 visent un nouveau podium, dans un match qui présentera un scénario intrigant pour Leo Silva et le contingent sud-américain à Kashima : Brésil contre Argentine. "Nous pouvons toujours gagner quelque chose et faire en sorte que ça se termine bien. Cette équipe mérite de finir troisième. C'est pour ça qu'on va se battre", conclut-il.

© Getty Images

Explorer le sujet

Articles recommandés