Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Japon 2015

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Japon 2015

10 décembre - 20 décembre 2015

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2015

Tade de retour aux sources et à la case départ

Toufik Zerara of ES Setif tries to tackle Emiliano Tade of Auckland City FC
© Getty Images

La soif de victoire est plus grande que jamais pour Emiliano Tade à l’approche de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Japon 2015. Le joueur d’Auckland City FC a tenu l’an dernier un rôle important dans le parcours improbable des amateurs océaniens, troisièmes du tournoi après leur succès sur Cruz Azul. Une performance que l’attaquant argentin souhaite néanmoins mettre en perspective. Il est temps, selon lui, pour les Navy Blues de franchir un palier.

"Notre appétit est encore plus grand", confie-t-il à FIFA.com. "Nous étions comme des enfants l’an dernier, excités par tout ce qui se passait autour de nous après nos premières victoires. Comme tous les enfants à qui l’on fait une surprise, nous en voulions de plus en plus. Le beau parcours de l’an dernier était une bonne chose, mais nous devons désormais grandir, que nous devons tous, en tant que joueurs, club ou équipe, continuer à nous améliorer dans tous les domaines", ajoute-t-il. "L’envie est plus forte que jamais avant d’aller au Japon. Nous nous attendons à ce que ce soit encore plus difficile, car tout le monde sait que nous sommes bien préparés."

Les performances de Tade contre l’ES Sétif et Cruz Azul ne sont pas passées inaperçues du côté du club de sa ville natale, Mitre, en Argentine. Il a ainsi réalisé, peu après la Coupe du Monde des Clubs, son rêve de porter les couleurs des héros de son enfance. "C’était une expérience formidable", raconte le joueur de 27 ans. "Je n’ai pas soufflé pendant sept à huit mois en Argentine, mais j’avais toujours rêvé, depuis tout petit, de jouer un jour pour le club de ma ville. Il est difficile de décrire ce que j’ai eu la chance la vivre, l’émotion était tellement intense", poursuit-il. "L’ambiance, les supporters, les gens, le club, j’ai pu profiter pleinement de tout ce qui fait le folklore du football argentin. Ça m’a aidé à grandir, j’en suis revenu plus fort."

Un sentiment réciproque
Épanoui à Mitre, Tade n’a pourtant pas hésité longtemps avant de rejoindre à nouveau les rangs d’Auckland City FC, un club qu’il a retrouvé avec autant de plaisir qu’il avait eu de tristesse à le quitter. "C’était agréable de revenir à Auckland", glisse-t-il. "J’ai beaucoup aimé le football en Argentine, mais j’ai toujours eu cette impression d’être chez moi en Nouvelle-Zélande. Je suis content d’avoir pris cette décision. C’est d’ailleurs un peu comme si je n’avais jamais quitté les Navy Blues. J’ai retrouvé beaucoup de gens qui étaient déjà là la saison dernière ou les années précédentes."

"J’ai parlé à Ramon Tribulietx et au club après avoir décidé de revenir en Nouvelle-Zélande et j’ai eu de très bons retours", souligne le buteur argentin. "Nous avons tous quelque chose de spécial en commun à Auckland, sans doute grâce aux nombreuses années que j’ai passées ici. Ce club aura à jamais une place à part dans mon cœur."

Un sentiment réciproque, et qui le sera encore plus si Tade aide Auckland à franchir encore un palier sur la scène mondiale.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Maroc 2014 : Cruz Azul-Auckland City FC

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2014

Maroc 2014 : Cruz Azul-Auckland City FC

20 déc. 2014

Antonio Alzamendi, playing for River Plate in 1986 (Photos: courtesy of Ricardo Alfieri)

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2015

Le mythe Alzamendi fait revivre la légende de River

16 sept. 2015

Duilio Davino of Club America in action during the FIFA Club World Cup Japan 2006 Semifinals

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2015

Davino, le rêve América

12 oct. 2015