Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Qatar 2019™

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Qatar 2019™

11 décembre - 21 décembre

Qatar 2019

Tagawa n'est plus à un exploit près

Hienghene Sport coach Felix Tagawa
© OFC
  • Les amateurs de Hienghène Sport se préparent à représenter l’OFC en Coupe du Monde des Clubs
  • Première participation d'une équipe néo-calédonienne à un tournoi senior de la FIFA
  • L’entraîneur Felix Tagawa a mené le club vers de nouveaux sommets au niveau national et continental

Ancien attaquant, Felix Tagawa a longtemps semé la terreur dans les surfaces de réparation adverses. L’homme jouit toujours d’une belle réputation à Tahiti, où ses prestations en équipe nationale sont encore dans toutes les mémoires. Il reste l’un des rares insulaires à avoir joué chez les professionnels, en Australie. Aujourd'hui âgé de 43 ans, il est en train de se faire un nom en tant que technicien en Nouvelle-Calédonie.

À Hienghène, il est déjà considéré comme un héros. Située à cinq heures de voiture au nord de Nouméa, cette ville de province a longtemps dû se contenter d’un rôle périphérique, tant sur le plan du sport que de l’économie. La population est pratiquement exclusivement composée de Kanaks, les premiers habitants de la Nouvelle-Calédonie. Pendant longtemps, les clubs de la capitale comme l’AS Magenta et l’AS Mont-Dore ont régné sans partage sur le championnat. Mais les choses ont commencé à bouger avec l’arrivée de Tagawa.

Sous son impulsion, Hienghène Sport a remporté son premier titre en 2017. Cette année, le club a réalisé une moisson exceptionnelle : championnat, Coupe de Nouvelle-Calédonie et Ligue des champions de l’OFC.

Rendez-vous pris avec Xavi

Toutefois, le meilleur reste encore à venir. Dans un peu moins de deux semaines, le technicien tahitien et ses protégés se mesureront à Al Sadd, l’équipe entraînée par Xavi, en ouverture de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Qatar 2019. Pour les amateurs néo-calédoniens, le simple fait de participer à un tournoi en compagnie de quelques-uns des plus grands footballeurs de la planète est déjà un miracle en soi. Malgré une longue histoire au niveau régional, la Nouvelle-Calédonie n’avait encore jamais été représentée dans un tournoi senior de la FIFA, même si elle a eu l’occasion de disputer la Coupe du Monde U-17 de la FIFA 2017.

"C’est le plus haut niveau mondial pour un club. Le football néo-calédonien a beaucoup de chance d’avoir un représentant dans cette Coupe du Monde des Clubs", confiait Tagawa à FIFA.com. "Tous les footballeurs rêvent de jouer une Coupe du Monde. Tout le monde en Nouvelle-Calédonie espère donc nous voir évoluer à notre meilleur niveau."

Le défi qui attend Hienghène à Doha s’annonce de taille. Néanmoins, la Team Wellington, battue par Hienghène sur la route du titre continental, avait joué de malchance l’année dernière. Au-delà de la défaite, l’exemple de la formation néo-zélandaise prouve donc que l’exploit est possible.

Partir sans regrets

"J’attends de mes joueurs qu’ils fassent preuve d’audace", poursuit Tagawa. "Il y a de bons footballeurs dans ce groupe, qui aiment attaquer. Si nous voulons faire un résultat, il faudra nous appuyer sur nos forces, sur nos qualités et jouer notre football. Sur le plan défensif, nous devrons rester concentrés au maximum car à ce niveau, la moindre erreur coûte cher. C’est sans doute là que la différence se jouera. Face à Al Sadd, il sera nécessaire d’être très rigoureux sur le plan tactique."

Hienghène se rend au Qatar avec plusieurs internationaux néo-calédoniens dans ses rangs : Bertrand Kai, le meilleur joueur de la Ligue des champions 2019, Roy Kayara, Cédric Sansot ou encore Rocky Nyikeine, le gardien des Cagous.

"Depuis plusieurs années, il existe une continuité au sein de l’équipe première. Les joueurs les plus expérimentés sont là pour accompagner les jeunes qui rejoignent le groupe", explique Tagawa lorsqu’on l’interroge sur les caractéristiques de son équipe. "Nous allons découvrir le très haut niveau, mais j’ai confiance en mes joueurs car je sais de quoi ils sont capables. Quoi qu’il arrive, nous voulons partir sans regrets."

Explorer le sujet

Articles recommandés