Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Maroc 2013

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Maroc 2013

11 décembre - 21 décembre

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2013

Le tout puissant Kanda remet ça au Raja

Atletico Mineiro's Luan (L) dives in front of Raja Casablanca's Deo Kanda
© AFP

Les points communs entre l’édition 2010 et 2013 de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA sont nombreux. Outre un favori européen qui se présente avec déjà quatre titres conquis dans l’année - l’Inter Milan en 2010, le FC Bayern München en 2013 -, le représentant de la CONMEBOL a mordu la poussière dès les demi-finales, les deux seules fois dans l’histoire de l’épreuve. La similitude pousse jusqu’à la nationalité des malheureux vaincus - les Brésiliens de l’Internacional Porto Alegre et de l’Atlético Mineiro -, et le continent d’origine de leurs bourreaux, respectivement le Tout-Puissant Mazembe et le Raja de Casablanca, deux monuments d’Afrique.

Le trait d’union entre ces deux pages d’histoire du football africain ? Le Congolais Deo Kanda, présent dans l’effectif des Corbeaux en 2010 à Abou Dabi, et dans celui des Aigles Verts pour l’édition 2013 à Agadir et Marrakech. "C’est vrai, je suis peut-être le porte-bonheur", concède-t-il au micro de FIFA.comdans un grand sourire après avoir participé à la victoire sur Ronaldinho et les siens. "Avant le match, j’avais parlé à plusieurs coéquipiers pour leur raconter mon expérience contre l’Internacional. Je leur ai dit que nous avions une chance d’y arriver, qu’il n’y avait rien d’écrit d’avance à part la possibilité d’entrer dans l’histoire. Même si ce n’était pas facile, nous y sommes parvenus et c’est un réel plaisir."

Le TP Mazembe avait montré la voie en devenant la première équipe non européenne ou sud-américaine à disputer la finale. Le Raja lui a emboîté le pas, bien aidé par un Kanda dont l’apport est aussi important dans le vestiaire que sur le terrain, grâce à l’expérience de deux Coupes du Monde des Clubs avec le club congolais en 2009 et 2010. "J’ai beaucoup progressé grâce à ces deux expériences", affirme celui qui, à 24 ans, a déjà six saisons professionnelles dans les jambes, dont quatre avec le Tout-Puissant. "Maintenant, j’ai acquis de l’expérience que je vais essayer de mettre à profit pour apporter un plus à mon équipe."

Entrées gagnantes
Il n’a pu le faire pour l’instant que par intermittence, en débutant les trois rencontres de Maroc 2013 sur le banc, pour deux entrées en jeu, dont une marquée par une passe décisive sur le but de la victoire d’Abdelilah Hafidi contre Auckland City. C’est vraiment difficile de rester sur le banc", admet-il, tout en comprenant les raisons de la situation : "L’entraineur a des choix difficiles à faire, car on a de très grands joueurs. Donc je m’adapte mais je suis toujours prêt, à n’importe quelle minute, à jouer et à essayer de faire un peu la différence."

Il l’a encore prouvé en entrant à la 76ème minute contre l’Atlético Mineiro, alors que le score était de 1:1. Un quart d’heure plus tard, les Marocains célébraient une victoire 3:1, grâce notamment aux contres menés à vitesse supersonique par Kanda, Mouhssine Iajour ou Mohcine Moutaouali. "Tactiquement, l’entraîneur nous avait prévenus que les Brésiliens allaient essayer d’enfoncer notre axe central", raconte l’ailier de poche d’1m71, qui compte déjà quatre buts pour 20 sélections avec la RD Congo. "On a donc essayé de fermer, même si ce n’est pas facile par moment de tout le temps défendre. Mais on a essayé de ne jamais abandonner, et d’attaquer sur les côtés, parce que dans l’axe, de toute façon, ils étaient plus grands et plus puissants que nous. Et on les a eus !"

Un scénario qui pourrait ressembler à celui de la finale face au Bayern, largement favori, et qui donnera beaucoup de travail défensif aux Casablancais. "Ce sera sans doute la même tactique, et on sait que ce sera vraiment difficile", prévient Kanda, qui a déjà disputé six rencontres dans l’épreuve en trois éditions. "Mais on essaiera de faire de notre mieux, parce que c’est notre devoir de tout donner pour proposer le meilleur football. Nous étions tombés sur plus forts que nous en 2010 avec Mazembe, j’espère que cette fois je terminerai le match avec le sourire."

Explorer le sujet

Articles recommandés

Ronaldinho and Jo of Atletico Mineiro look dejected

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2013

Ronaldinho : "Une année merveilleuse quand même"

19 déc. 2013

Mouhssine Iajour of Casablanca celebrates

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2013

Le Iajour de gloire est arrivé

20 déc. 2013

Franck Ribery of Bayern Muenchen gives instructions during a training session

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2013

Ribéry annonce déjà ses meilleurs voeux

19 déc. 2013

Maroc 2013 : Raja de Casablanca - Atlético Mineiro

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2013

Maroc 2013 : Raja de Casablanca - Atlético Mineiro

18 déc. 2013