Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Qatar 2019™

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Qatar 2019™

11 décembre - 21 décembre

Qatar 2019

Un débutant et deux revenants sur le pont

Al Hilal SFC goalie Abdullah Almuaiouf
© imago images
  • Trois champions entrent en lice
  • Al Hilal se prépare à faire sa première apparition à ce niveau
  • Monterrey et l’Espérance de Tunis veulent fêter leur retour

La victoire d’Al Sadd, représentant du pays hôte, au premier tour a lancé la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA au Qatar. La deuxième journée s’annonce encore plus spectaculaire, avec l’entrée en lice de trois champions continentaux.

Al Hilal, la seconde équipe asiatique engagée dans ce tournoi et vainqueur de la Ligue des champions de l’AFC, affrontera l’Espérance Sportive de Tunis, de retour après avoir défendu avec succès son titre de champion d’Afrique.

De son côté, Al Sadd trouvera sur sa route Monterrey, l’une des formations les plus expérimentées de l’histoire la compétition. La partie s’annonce toutefois difficile, car les Rayados rêvent d'une première qualification pour la finale.

🗓️ À l'affiche

Tour 2

Al Hilal - Espérance Sportive de Tunis
14 décembre, Stade Jassim Bin Hamad, 17h00 (heure locale)

Monterrey - Al Sadd
14 décembre, Stade Jassim Bin Hamad, 20h30 (heure locale)

🤓 À savoir

Jamais deux sans trois ? - Ces dernières années, l’Espérance a connu des débuts difficiles. Battus 2-1 par Al Sadd en 2011, les Sang et Or ont été nettement dominés par Al Ain l’an dernier. Les Tunisiens parviendront-ils à vaincre le signe indien pour leur deuxième participation consécutive à la Coupe du Monde des Clubs ?

Les vendanges du mercredi - Les statistiques parlent d’elles-mêmes : 36 tirs, 20 corners et trois poteaux. En dépit de cette domination, Al Sadd a dû en passer par la prolongation avant de s’imposer devant Hienghène Sport. À défaut d’efficacité, les joueurs de Xavi ont su faire preuve de créativité. L’ancien international espagnol espère trouver un meilleur équilibre samedi.

🔎 À surveiller

Sebastian Giovinco : Impressionnant en Serie A, impérial en MLS, le meneur de jeu italien a trouvé le moyen de briller dans tous les clubs qui l’ont accueilli. La Fourmi Atomique est un créateur doté d’un bon toucher de balle, difficile à arrêter une fois lancé. Giovinco est adroit sur coup de pied arrêté et chaque coup franc équivaut à une occasion de but. L’Espérance est prévenue.

Nicolas Sanchez : Défenseur de métier, Sanchez a pris la bonne habitude d’inscrire régulièrement son nom au tableau d’affichage. Avec 23 réalisations sur les 18 derniers mois, il a largement contribué aux récents succès de son équipe. Si son sang-froid lui permet d’exceller dans l’art de tirer les penalties, les joueurs d’Al Sadd devront surtout se méfier de sa redoutable efficacité dans le domaine aérien. Le défenseur argentin est devenu une légende à Monterrey en trouvant le chemin des filets lors de chacune des deux manches de la finale de la Ligue des champions de la CONCACAF.

📲 À suivre : #ClubWC sur...​

Twitter | Facebook | Instagram

Explorer le sujet

Articles recommandés

Jose Maria Basanta of Monterrey shake hands with fans 

Qatar 2019 - Monterrey

Basanta, la force de l’habitude

12 déc. 2019

Sadio Mane and Trent Alexander Arnold

Qatar 2019 - Liverpool

Alexander-Arnold et Mané veulent finir en beauté

11 déc. 2019