Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Japon 2015

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Japon 2015

10 décembre - 20 décembre

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2015

Vermaelen de la patience à la confiance

Thomas Vermaelen
© Getty Images

Pour un footballeur professionnel, il y a peu de choses pires que de subir une blessure nécessitant une longue convalescence. La douleur physique d'abord, puis l'inactivité prolongée, la difficile rééducation, l'incertitude… Il n'est jamais évident de surmonter ce genre d'épreuve. Quand vient enfin le moment de la reprise, c'est comme une nouvelle naissance.

C'est exactement ce qu'est en train de vivre Thomas Vermaelen. Le défenseur central sort d'un cauchemar qui l'a tenu éloigné des terrains pendant pratiquement toute la saison passée et l'a empêché de partager comme il l'aurait voulu les succès du FC Barcelone. Aujourd'hui complètement remis et avec un moral au beau fixe, il espère enfin commencer à garnir son armoire à trophées personnelle depuis qu'il est arrivé en Espagne, à l'occasion de la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA, Japon 2015.

En août 2014, Vermaelen sortait à 29 ans d'une belle Coupe du Monde de la FIFA 2014™ au Brésil et réalisait l'un des grands rêves en signant au FC Barcelone. Mais dès son arrivée en Catalogne, une blessure persistante aux ischio-jambiers l'empêche de jouer. Cette lésion le forcera finalement à patienter pendant 11 mois avant de disputer son premier match avec l'équipe de Luis Enrique. "Ce fut difficile, réellement très dur", confie l'international belge au micro de FIFA.com. "Le fait d'être blessé et de ne pas pouvoir jouer ne m'a pas affecté seulement sur le terrain. Ça a rendu beaucoup plus difficile mon adaptation à mon nouveau club et à ma nouvelle ville. Tout ce que j'avais en tête, c'était de guérir et de revenir en pleine forme. J'ai travaillé très dur pour ça."

Indispensable confiance
Le 23 mai 2015, Vermaelen a enfin pu faire ses premiers pas en match officiel sous le maillot blaugrana. Hélas, ce match inaugural pour l'intéressé était également celui de la clôture pour le Barça en Liga. A quelques minutes près, l'exercice 2014/15 a été une saison blanche pour l'ancien joueur d'Arsenal. "Cette saison, c'est complètement différent", annonce-t-il. "J'ai pu faire le stage de préparation cet été, ce qui est très important. Je me sens plus intégré dans l'équipe et puis, je suis en forme et j'ai cette impression, indispensable pour un joueur, de pouvoir apporter quelque chose."

Depuis le coup d'envoi de la Liga 2015/16, Vermaelen a disputé trois matches et marqué son premier but depuis son arrivée à Barcelone, sur une frappe puissante contre Malaga. Il a en outre été titulaire à deux reprises en Ligue des champions de l'UEFA et une fois en Coupe du Roi. Cela ne fait peut-être pas beaucoup, mais le défenseur sait mieux que quiconque la valeur de la patience. "Je sais que nous avons beaucoup de joueurs de très grande qualité et qu'il va falloir que je me batte pour grappiller des minutes de jeu", admet-il. "Mais je suis tellement heureux de pouvoir être à nouveau compétitif. Je sens que je progresse de jour en jour et si je suis bon à l'entraînement, les opportunités vont venir."

Sa forte motivation ne tient pas seulement à sa situation personnelle, mais également à celle du Barça, qui traverse une nouvelle période faste de sa glorieuse histoire. Malgré le récent match nul contre Valence, le triomphe sans appel lors du dernier Clásico a marqué la mémoire collective. "Au début, nous n'étions pas très convaincants, mais il est vrai que le match contre le Real Madrid a été spectaculaire", reconnaît Vermaelen. "Nous y avons joué notre meilleur football cette année et évidemment, c'est excellent pour la confiance."

Conquérir le monde et l'Europe
Selon le Belge, une grosse partie du mérite en revient à l'entraîneur Luis Enrique, qu'il n'hésite pas à comparer à son ancien entraîneur à Londres. "Il me fait beaucoup penser à Arsène Wenger, surtout sur le plan tactique", juge-t-il. "Avec lui, pas de longs ballons, nous essayons de construire depuis l'arrière. Et puis, ils se ressemblent par rapport au type de joueur qui leur plaît. Évidemment, chaque entraîneur a ses particularités mais si on fait abstraction des détails, il n'y a pas une grande différence."

La vie a recommencé à sourire à Thomas Vermaelen qui, dans quelques jours, atterrira au Japon pour y disputer la Coupe du Monde des Clubs de la FIFA. "Il va falloir être très compétitifs et gagner, nous ne devons l'oublier à aucun moment", prévient le Diable Rouge. "C'est quelque chose de nouveau pour moi, une compétition que je n'ai jamais disputée. Je suis très motivé." Remis physiquement et mentalement, le défenseur rêve de gloire non seulement avec son club, mais également avec son pays. "Je veux continuer sur cette trajectoire ascendante en gagnant des titres avec le Barça, pour le club et aussi pour être pris en compte par mon sélectionneur pour l'EURO en France. C'est un tournoi qui me fait rêver", confie-t-il, du haut de ses 51 sélections et neuf ans d'expérience avec les Diables rouges.

Actuellement première au Classement mondial FIFA/Coca-Cola, la Belgique se présentera en favorite à l'UEFA EURO 2016. "Nous avons une revanche à prendre. Nous avons fait une bonne Coupe du Monde, mais la défaite contre l'Argentine a été une déception", regrette Vermaelen. "Nous ne pouvons pas prétendre au statut de favoris alors que nous n'avons encore rien gagné. Cela dit, je pense que nous n'allons pas décevoir en France. J'ai confiance." Et la confiance lui a manqué pendant tellement longtemps, qu'elle est aujourd'hui sa principale arme.

Explorer le sujet

Articles recommandés

Rubens Sambueza of America celebrates after scoring

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2015

Sambueza veut écrire et réécrire l’histoire

06 déc. 2015

Montage of Javier Saviola and Lucho Gonzalez

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2015

Lucho et Saviola, entre barre haute et dernier baroud

01 déc. 2015

Barcelona shirts hang in the dressing room

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2015

Publication de la composition des effectifs pour Japon 2015

03 déc. 2015

Auckland City FC arrive in Japan

Coupe du Monde des Clubs de la FIFA 2015

Auckland City FC ouvre le bal

03 déc. 2015