Suivez nous sur
Russie 2017

Présentation : Mexique - Russie

(FIFA.com)
Mexico's midfielder Hector Herrera (C) runs with a ball during a training session
© AFP
  • Le Mexique a besoin d'un nul et la Russie d'une victoire pour ne pas trembler
  • El Tri n'a vaincu la Sbornaja qu'une seule fois
  • Le Saoudien Fahad Al Mirdasi arbitrera les débats

Le Mexique, leader du Groupe A, et la Russie, troisième, ont rendez-vous à la Kazan Arena le samedi 24 juin à 18h00 (heure locale), avec comme enjeu une place en demi-finale. Les choses sont claires : si un nul suffit aux Aztèques, les locaux sont tenus à la victoire pour ne pas dépendre d'une défaite du Portugal aux mains d'une Nouvelle-Zélande sur le départ.

Suivre le match *Live Blog en temps réel | Coupe des Confédérations sur Twitter | Coupe des Confédérations sur FB |Coupe des Confédérations sur IG

*Ce qu'il faut savoir *Victime d'une blessure du ligament de l'articulation acromio-claviculaire, due à une chute dans le match contre la Nouvelle-Zélande, le défenseur Carlos Salcedo a quitté le tournoi pour effectuer sa rééducation auprès de son club, l'Eintracht Francfort.

À la fatigue physique s'ajoute, pour les hôtes, la fatigue mentale induite par le poids des attentes. Sans doute est-ce la raison pour laquelle Stanislav Cherchesov préfère attendre le dernier jour pour choisir son onze de départ. "Je déciderai en fonction de l'adversaire et de l'état de mes joueurs", a-t-il annoncé après la défaite contre le Portugal.

Le Mexique et la Russie se sont affrontés à 12 reprises. Bilan : 7 nuls et 4 victoires pour les Européens, contre une seule pour les Nord-Américains, remportée à l'occasion d'un amical disputé en février 1986 au stade Azteca.

Analyse du reporter FIFA.com

Martín Langer, avec le Mexique
Bousculé contre toute attente par la Nouvelle-Zélande, le Mexique entend se racheter aux dépens de la Russie. Bien que les joueurs et le technicien Juan Carlos Osorio soient conscients de n'avoir besoin que d'un point pour accéder à l'étape suivante, les sueurs froides connues face aux *All Whites *les auront certainement vaccinés contre tout excès de confiance. Mis à part les ajustements en défense imposés par les blessures de Carlos Salcedo et Héctor Moreno, Osorio devrait réaligner son meilleur onze pour effacer la mauvaise expérience du match précédent.

Igor Borunov, avec la Russie
Maîtresse de son destin, l'équipe hôte doit l'emporter pour s'ouvrir les portes des demi-finales, car il est peu probable que le Portugal s'incline devant la Nouvelle-Zélande. Les deux matches disputés jusqu'ici ont permis aux Russes, comme aux Mexicains, de cerner leurs points forts et faibles.

Compositions d’équipes probables
Mexique : Guillermo Ochoa ; Diego Reyes, Néstor Araújo, Rafael Márquez, Miguel Layún ; Jonathan Dos Santos, Héctor Herrera, Andrés Guardado ; Carlos Vela, Javier Hernández, Raúl Jiménez.

Russie : Igor Akinfeev ; Aleksandr Samedov, Georgy Dzhikiya, Viktor Vasin, Fedor Kudryashov, Yury Zhirkov ; Denis Glushakov, Aleksandr Erokhin, Aleksandr Golovin ; Dmitry Poloz, Fedor Smolov.

Où voir les matches ?

Articles recommandés

Coupe des Confédérations de la FIFA

Russie 2017 : Présentation de Mexique - Russie

22 juin 2017